Une nageuse tuée par un requin qui lui arrache une jambe dans les Caraïbes | Le Sac de chips
/unbelievable

Une nageuse tuée par un requin qui lui arrache une jambe dans les Caraïbes

Image principale de l'article Une femme de 39 ans tuée par un requin
CC BY-SA 3.0

Une femme âgée de 39 ans est décédée des suites de ses blessures, jeudi, après avoir été attaquée par un requin dans la partie française de l’île de Saint-Martin, dans les Caraïbes.

• À lire aussi: Un cargo «échappe» 1816 conteneurs dans le Pacifique

• À lire aussi: 4 requins blancs encerclent les îles de la Madeleine

Les autorités ont aussitôt interdit la baignade et les loisirs nautiques nécessitant une mise à l’eau (surf, kitesurf, planche à voile, ski, jet ski) sur l’ensemble des plages du territoire pour 48 heures. La plaisance reste toutefois autorisée.

La jeune femme, qui passait une année sabbatique sur l’île, nageait à 150 mètres du bord de la grande plage de la baie Orientale, sur la côte atlantique de l’île, un secteur hautement touristique, quand «elle s’est mise à crier», a indiqué Mikael Doré, le secrétaire général de la préfecture. 

«L’une des personnes venues pour tenter de la secourir a vu un requin à proximité», a-t-il ajouté.

Elle était partie se baigner avec une amie, qui est sortie de l’eau avant elle et a entendu ses cris venant du large. 

Alertées, deux personnes, dont un moniteur de kitesurf, sont parties à bord d’une embarcation pour tenter de la secourir, en vain.

• À lire aussi: Une femme enceinte sauve son mari qui se faisait arracher l'épaule par un requin

• À lire aussi: Un héros frappe un requin à coups de poing jusqu'à ce qu'il lâche la jambe de sa femme

Les secours ont avisé la gendarmerie vers 14h30 (13h30 au Québec).

Le bateau envoyé a retrouvé le corps flottant de la femme inconsciente, la jambe arrachée et perdant beaucoup de sang, a précisé la gendarmerie. 

Prise en charge par les secours, elle a finalement succombé à ses blessures.

Un requin-tigre s’était échoué, dimanche, sur une autre plage de Saint-Martin, provoquant de l’inquiétude. 

Les attaques de requin sont plutôt rares à Saint-Martin, selon la brigade de gendarmerie d’Espérance, chargée de l’enquête.

La dernière attaque recensée sur l’île remonte à 1995. 

Ailleurs sur le Sac de chips   

s

s

s

Sur le même sujet