Greta Thunberg se moque des conspirationnistes sur les réseaux sociaux | Le Sac de chips
/potins

Greta Thunberg se moque des conspirationnistes sur les réseaux sociaux

Image principale de l'article Greta Thunberg se moque des conspirationnistes
AFP

Dans une publication pour souligner son 18e anniversaire, Greta Thunberg s’est permis de rire des conspirationnistes en partageant une photo d’elle, pouces en l’air, portant un coton ouaté sur lequel il est inscrit «Flat Mars Society».

• À lire aussi: Le fils de Donald Trump partage les images des policiers de Gatineau en s’inquiétant d’un État policier

• À lire aussi: Voici ce que l’an 2021 nous réserve: les prédictions plus ou moins réalistes du Sac de chips pour l’année à venir

La militante, âgée de 18 ans depuis le 3 janvier, a pris le temps de remercier ses abonnés pour les souhaits d’anniversaire, avant de plaisanter en disant qu’elle se rendrait dans un bar local afin de discuter de théories du complot, rapporte LADbible.

«Ce soir, vous pourrez me trouver au pub local, en train d’exposer tous les sombres secrets derrière les conspirations sur le climat, les grèves étudiantes, ainsi que sur mes supérieurs maléfiques, qui ne peuvent plus me contrôler! Je suis enfin libre!»

Ce à quoi un abonné a répondu «brillant», ajoutant que «les théories du complot à [son] sujet sont hilarantes».

Alors que Greta Thunberg est quotidiennement critiquée et ridiculisée par des internautes convaincus que l’ensemble des changements climatiques constitue un mythe, ses fans ont pour leur part pris le temps d’encourager la jeune activiste sous la publication.

• À lire aussi: Justin Trudeau a été piégé par des farceurs russes qui se sont fait passer pour Greta Thunberg

• À lire aussi: Greta Thunberg décoche une flèche acérée à Donald Trump

«Je suis heureux que tu puisses voir un côté humoristique à tout ceci, plutôt que de les laisser t’arrêter. La plupart d’entre eux essaient de te rabaisser en croyant que ton autisme t’empêche de penser par toi-même, mais ils ont visiblement tort», a écrit un abonné.

Dans une entrevue avec le Sunday Times pour marquer son anniversaire, la militante pour l’environnement a révélé qu’elle demandait à ses amis de lui prêter leurs vêtements dont ils n’ont plus besoin, plutôt que d’en acheter des nouveaux.

Ailleurs sur le Sac de chips    

s

s

s

Sur le même sujet