Les émeutiers du Capitole ont peut-être créé un évènement super-propagateur de COVID-19 sans le savoir | Le Sac de chips
/unbelievable

Les émeutiers du Capitole ont peut-être créé un évènement super-propagateur de COVID-19 sans le savoir

Image principale de l'article L'émeute du Capitole: un superpropagateur?
AFP

Des scientifiques craignent que l’invasion du Capitole américain par une foule de manifestants pro-Trump, ce mercredi, devienne un évènement de superpropagation du coronavirus.

Les intrus non masqués qui ont déployé leur colère dans les corridors et les bureaux du Capitole traînaient peut-être dans leur sillage une menace qui ne fait pas de distinction entre les allégeances politiques: la COVID-19.

• À lire aussi: Une confusion ridicule à propos du nom de l’homme qui a volé le podium au Capitole enflamme Twitter

C’est, du moins, ce que l’on peut lire dans un article du New York Times paru ce jeudi en début de soirée.

Dans ce dernier, on peut lire que si quelques-uns des terroristes qui ont pris d’assaut le siège du Congrès américain étaient infectés du coronavirus (ce qui est très probable compte tenu de sa vitesse de propagation actuelle et de la taille de la foule), ils pourraient très bien avoir contribué massivement à sa prolifération, sans le savoir.

En effet, les particules aérosols et les gouttelettes dans lesquelles le virus se cache profitent particulièrement de la mauvaise ventilation des lieux intérieurs pour faire de nouvelles victimes, selon des experts.

• À lire aussi: 13 raisons qui prouvent que 2021 est déjà une année de caca

«Les gens qui crient, qui chantent, qui s’expriment, toutes ces choses procurent au virus une occasion de se propager, et ce virus prend ces occasions», a déclaré Anne Rimoin, une épidémiologiste de l’Université de Californie à Los Angeles.

Et puisque plusieurs des manifestants en colère qui sont entrés dans l’édifice parlementaire ne portaient pas de masque et ne respectaient aucunement les mesures de distanciation sociale, on peut craindre le pire.

À l’opposé, les manifestations pour Black Lives Matter tenues cet été ne présentaient pas les mêmes risques, puisque la plupart ont eu lieu à l’extérieur et que les participants y étaient le plus souvent masqués.

• À lire aussi: Le fils de Donald Trump partage les images des policiers de Gatineau en s’inquiétant d’un état policier

On ne parle donc pas d’événement superpropagateur dans ces cas.

La docteure Rimoin a précisé qu’elle s’inquiète moins, également, pour les manifestants qui sont restés à l’extérieur, mercredi.

«Les risques augmentent exponentiellement à l’intérieur», a-t-elle spécifié.

Mais des centaines d’émeutiers qui crient à pleins poumons pendant longtemps dans des corridors surpeuplés peuvent conduire à des dizaines d’infections, a conclu la scientifique.

• À lire aussi: Greta Thunberg se moque des conspirationnistes sur les réseaux sociaux

Son avis est partagé par le Dr Joshua Barocas, un spécialiste des maladies infectieuses de l’Université de Boston.

«Trois groupes distincts [les policiers du Capitole, les émeutiers et les membres du Congrès] ont passé de longs moments à l’intérieur, sans distance sociale», a expliqué le médecin selon qui l’évènement sera un superpropagateur.

D’ailleurs, Jake LaTurner, un républicain du Kansas, a annoncé sur Twitter ce jeudi matin qu’il avait été déclaré positif à la COVID-19. (Il l’était probablement déjà avant l’invasion.)

Et il a passé une bonne partie de la journée de mercredi coincé dans le Capitole avec ses collègues.

• À lire aussi: Une jeune Américaine écope de 4 mois de prison pour avoir enfreint les règles sanitaires en voyage: sa famille est outrée

De nouvelles victimes s’ajouteront-elles aux 5 décès déjà confirmés à la suite de cet attentat contre la démocratie?

Une chose est sûre: le coronavirus a soit utilisé les Trumpistes comme cheval de Troie, soit profité des conséquences de leur attaque pour proliférer...

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet