Le monde entier rit de la Sherbrookoise qui a promené son conjoint en laisse | Le Sac de chips
/unbelievable

Le monde entier rit de la Sherbrookoise qui a promené son conjoint en laisse

Image principale de l'article Le monde entier rit d'un couple de Sherbrookois

Vous arrive-t-il parfois de lire un fait divers loufoque d’un autre pays et de vous dire: «voyons, ça a donc ben l’air étrange là-bas»?

Aujourd’hui, des gens de partout à travers le monde se sont dit cela à propos du Québec.

Lundi, les médias québécois rapportaient qu’une Sherbrookoise avait tenté de déjouer les règles du couvre-feu en promenant son conjoint avec une laisse, comme on le ferait avec un chien (ce qui est permis).

• À lire aussi: Une femme promène son mari en laisse pour «tester» le couvre-feu: ils sont mis à l’amende tous les deux

La nouvelle a bien fait rire, au point où elle est rapidement sortie des frontières du Québec.

La station de radio CKBW, située en Nouvelle-Écosse, se demande si le Québec est la nouvelle Floride (un État américain riche en faits divers étranges). 

Les Britanniques ont pu lire «Mari en laisse a brisé le couvre-feu de Covid au Québec» sur le site web de la BBC.

Le New York Daily News a titré la nouvelle: «Une femme se fait prendre à promener son mari en LAISSE pour contourner le couvre-feu de Covid au Canada».

Le média allemand Spiegel a choisi d’y aller avec: «Une Canadienne promène un homme en laisse».

«Québec: en plein couvre-feu, elle promène son ami en laisse», pour Le Télégramme en France.

En Équateur, on a pu lire: «Coronavirus au Canada: une femme met un homme en laisse de chien et l'emmène se promener pour contourner le couvre-feu», via El Universo.

Plusieurs ont aussi fait mention de l’homme, aussi de Sherbrooke, qui a décidé de souligner le couvre-feu en conduisant ivre. Nous vous invitons à le lire ici.

• À lire aussi: Ivre, il a pris son auto pour vérifier si le couvre-feu fonctionnait, et bien sûr, il fonctionnait

Ouf. Grosse semaine pour le Québec.

À voir aussi sur le Sac de chips: 

s

s

s

Sur le même sujet