Lily Allen révèle qu’elle était accro au speed pour perdre du poids | Le Sac de chips
/potins

Lily Allen révèle qu’elle était accro au speed pour perdre du poids

Lily Allen su la scène du festival Governors Ball à Randall's Island, en juin 2019.
AFP

Lily Allen su la scène du festival Governors Ball à Randall's Island, en juin 2019.

La chanteuse Lily Allen a dévoilé en entrevue qu’elle a traversé une période très difficile au début des années 2010.

C’est au micro du podcast The Recovery de DJ Fat Tony que celle qui a connu son heure de gloire en 2008-2009 a fait ces révélations.

• À lire aussi: Mike Tyson était gelé comme une balle pendant son grand combat

Âgée aujourd’hui de 35 ans, Allen a expliqué que c’est au cours d’une tournée américaine où elle faisait la première partie de Miley Cyrus, en 2014, qu’elle a atteint les bas fonds.

En surpoids après des accouchements et désillusionnée face à l’industrie musicale, elle s’est alors tournée vers la drogue et l’alcool pour essayer de régler ses problèmes.

«J’étais là en soutien à une fille qui était pas mal plus jeune et attirante que moi. Je me disais: “Je pense que j’ai un problème d’alcool. Toute cette rébellion ne marche plus. Je devrais peut-être essayer l’héroïne”», a-t-elle lancé.

• À lire aussi: De la cocaïne liquide dans des implants mammaires: un cartel surnommé «Les Chirurgiens» démantelé

Pour expliquer cette descente aux enfers, elle a dit: «Je me suis mariée à 24 ans et j’ai eu un enfant qui est mort-né, il y a maintenant 10 ans ce mois-ci. Ensuite, j’ai eu deux autres grossesses qui ont réussi, mais six mois après la naissance de mon plus jeune, nous avons manqué d’argent et j’ai dû repartir sur la route. Mais je pesais presque 200 livres et je ne me sentais pas comme une pop star du tout.»

«J’ai donc commencé à prendre une drogue qui est semblable au speed pour perdre du poids et je me suis rendue accro à cette drogue parce qu’elle me faisait sentir invincible. Et je me suis ensuite retrouvée sur une tournée américaine, comme première partie de Miley Cyrus», a raconté Lily Allen.

• À lire aussi: Une mère de famille cachait pour 2700 dollars de cocaïne dans les œufs Kinder de ses enfants

«C’est quand elle faisait Wrecking Ball. C’était très sexualisé. Moi, je venais de passer trois ans à expulser des bébés. Ça ne pouvait pas correspondre moins à ce dont j’avais envie. Et je n’avais jamais ouvert pour personne...»

«J’ai donc dû recommencer à être une pop star une fois de plus, mais sans que ce soit à mes conditions, comme avant. Je faisais la première partie de cette fille qui était pas mal plus jeune et attirante que moi. J’ai juste commencé à me rebeller de plein de manières.»

• À lire aussi: Il perd un sac contenant 62 000$ de cocaïne et appelle la police pour le retrouver

Elle a par la suite expliqué que c’est en vidant les mini-bouteilles de vodka, le lendemain de ses cuites, qu’elle a réalisé qu’elle avait un problème... et qu’elle a envisagé de prendre de l’héroïne.

Elle est plutôt allée chercher de l’aide, ce qui est une sage décision.


Elle a donc suivi une thérapie lors de laquelle elle a participé à 90 rencontres en 90 jours.

Après quelques rechutes, cependant, elle semble être cette fois-ci bien déterminée à ne pas voir l’alcool et la drogue gâcher sa vie à nouveau.

• À lire aussi: Une femme dit aux policiers qu’elle «a très envie de caca», avant de prendre la poudre d’escampette, d’engendrer une poursuite et de se faire arrêter

«Je n’en ai plus autant en termes de succès et de richesse, mais j’ai du succès et de la santé dans ma tête, et je crois que cela a plus de valeur», a-t-elle conclu.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet