Une femme confond sa grossesse avec une prise de poids de pandémie | Le Sac de chips
/unbelievable

Une femme confond sa grossesse avec une prise de poids de pandémie

L’Anglaise Samantha Hicks a débuté l'année 2021 avec une grande surprise.

Le premier janvier, son conjoint et elle ont senti un petit coup de pied alors qu’il avait sa main posée sur son ventre. Un test de grossesse et 10 jours plus tard, la petite Julia venait au monde. 

Hicks, déjà maman de deux garçons, ne s’était pas douté de sa grossesse pour plusieurs raisons. Elle attribuait sa prise de poids au confinement, et ses sensations différentes au fait qu’elle a eu la COVID-19 en novembre dernier. 

«Mon ventre était un peu enflé, mais encore une fois, parce que je me sentais malade et que je n'étais pas très bien, je n'ai jamais pensé que j'étais enceinte», explique la dame de Portishead dans le North Somerset. 

• À lire aussi: 15 personnalités québécoises qui ont contracté la COVID-19

Son mari, Joe, a ajouté: «Le jour de Noël, je lui ai demandé si elle était sûre de ne pas être enceinte, mais elle m’a dit que non et qu’elle connaît son propre corps.»

À ce stade, Mme Hicks pensait qu'elle n'était que cinq ou six mois après le début de son mandat et a repris son travail dans une maison de retraite. Dix jours plus tard, elle accouchait. 

«C'était irréel, les médecins ont réalisé que Julia était à terme seulement quand elle est née», explique Monsieur Hicks à la BBC.

Depuis, ils sont «inondés» de cadeaux de leurs famille et amis, mais aussi d'étrangers de Portishead. 

Ailleurs sur le Sac de chips:   

s

Sur le même sujet