Une serveuse bienveillante sauve un enfant violenté par ses parents en lui glissant secrètement une note | Le Sac de chips
/unbelievable

Une serveuse bienveillante sauve un enfant violenté par ses parents en lui glissant secrètement une note

Une serveuse dans un restaurant a sauvé un enfant de 11 ans des griffes de ses parents abusifs en lui passant un bout de papier lui demandant s’il avait besoin d’aide.

Quand Flavaine Carvalho a aperçu le garçon chétif dans le restaurant Mrs Potato où elle travaille, à Orlando en Floride, elle lui a donné secrètement un papier sur le lequel était inscrit «As-tu besoin d’aide?»

• À lire aussi: Le crucifix d’un garçon de 9 ans empêche un projectile de pénétrer sa poitrine

Elle avait remarqué que quelque chose clochait dans sa famille quand ses parents avaient commandé de la nourriture pour eux, mais pas pour leur fils.

Carvalho affirme que le beau-père du garçon, Timothy Wilson II, lui aurait dit que le garçon mangerait à la maison.

Cependant, les ecchymoses aux bras et au visage de l’enfant lui laissaient croire qu’un plus gros problème se dissimulait derrière cette réponse.

• À lire aussi: Une nageuse tuée par un requin qui lui arrache une jambe dans les Caraïbes

«Je voyais qu’il avait une grosse éraflure entre ses sourcils. Quelques minutes plus tard, j’ai vu une blessure à côté de son œil. Je me doutais qu’il se passait quelque chose de grave», a affirmé la femme.

Elle s’est donc approchée du garçon et a réussi à lui glisser une petite note sans que ses parents s’en aperçoivent.

Sans surprise, il lui a signalé que oui, il avait besoin d’aide.

Carvalho a alors appelé la police, qui est rapidement intervenue.

• À lire aussi: Il se chicane avec sa femme et part prendre une marche de 450 km

La mère du garçon, Kristen Swann (31 ans,) et son beau-père (34 ans) ont été arrêtés sur les lieux.

Le jeune homme, lui, a été amené à l’hôpital, où les médecins ont déterminé qu’il pesait 20 livres de moins que son poids santé.

Il a aussi raconté les sévices que lui faisait subir son beau-père: il se faisait battre avec un balai en bois, il s’était fait pendre la tête en bas en une occasion, et il était forcé à faire la planche pendant 30 minutes.

• À lire aussi: Un alligator monstre de 4 mètres ramasse un pauvre canard dans une vidéo virale

Il lui arrivait également souvent d’être privé de repas et d’être attaché au cou et aux chevilles par des attaches de plastique.

Il a été pris en charge par l’équivalent floridien de la DPJ, la Florida Department of Children and Families.

Ses abuseurs, quant à eux, devront faire face à de nombreux chefs d’accusation, dont abus grave envers un enfant et négligence envers un enfant.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet