Olivier Primeau offre 5$ par article à ses nouveaux chroniqueurs et ça choque beaucoup de gens | Le Sac de chips
/potins

Olivier Primeau offre 5$ par article à ses nouveaux chroniqueurs et ça choque beaucoup de gens

Image principale de l'article Il offre 5$ par article à ses chroniqueurs
Photo TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

L’homme d’affaires Olivier Primeau a créé une polémique, bien malgré lui, en publiant une offre d’emploi sur sa page Facebook.

L’entrepreneur, que l’on connaît entre autres pour le Beach Club de Pointe-Calumet, y écrivait qu’il était à la recherche de nouveaux chroniqueurs pour son site web de nouvelles et de divertissement Beach News Everyday.

• À lire aussi: Le «plus gros festival country au Québec» organisé par... Olivier Primeau?

Jusque là, tout va.

Petit hic, toutefois, le «salaire» proposé aux intéressés en a fait sursauter plusieurs: 5$ par article.

Olivier Niquet, de La Soirée est (encore) jeune, a eu le temps de faire une capture d’écran de la publication de Primeau, avant que ce dernier ne supprime son message.


Rapidement, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer cette maigre rémunération, en particulier dans le milieu journalistique.

• À lire aussi: La venue controversée de Floyd Mayweather Jr au Beachclub

L’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) y est allée d’un cinglant: «Non.»


Constatant les réactions négatives à son annonce, Primeau a d’abord retiré la phrase où il mentionnait la rétribution de ses recrues, laissant cette question quelque peu nébuleuse.

• À lire aussi: Le gars du beachclub est encore en furie contre les météorologues, même en hiver

Puis, il a éventuellement supprimé sa publication en entier.

Quelques minutes plus tard, il réagissait en publiant un nouveau message où il explique sa version des faits. 

Facebook Olivier Primeau

En gros, il propose un travail à temps partiel où les chroniqueurs peuvent écrire de 1 à 4 articles par heure, donc gagner de 5 à 20$ de l’heure, ce qui est bien payé, selon lui, pour un travail à temps partiel.

• À lire aussi: «Beachclub», un documentaire sur l'incroyable transformation du club de Pointe-Calumet

À voir les commentaires sous cette nouvelle publication, peu de gens ont été convaincus par cette mise au point:

Capture d'écran / Facebook

Capture d'écran / Facebook

Capture d'écran / Facebook

Capture d'écran / Facebook

Capture d'écran / Facebook

Aujourd’hui ne sera peut-être pas un jour de plage, après tout...

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s