[VIDÉO] Une prof d’aérobie filme son entraînement sans se rendre compte qu'il y a un coup d’État derrière elle | Le Sac de chips
/unbelievable

[VIDÉO] Une prof d’aérobie filme son entraînement sans se rendre compte qu'il y a un coup d’État derrière elle

Image principale de l'article Elle filme son entraînement pendant le coup d’État
Capture d'écran / Twitter Aditya Raj Kaul

Une jeune femme a accidentellement capté le moment où un convoi militaire a filé vers le parlement birman pour en prendre le contrôle.

Lundi matin, la prof d’aérobie Khing Hnin Wai a fait comme elle le fait souvent: elle s’est installée dans un de ses endroits préférés au coeur de Naypyidaw, la capitale de la Birmanie, et elle a filmé son entraînement en vue d’une compétition à venir.

• À lire aussi: On sait enfin la vérité sur le caca cubique des wombats

Faisant face à sa caméra placée au milieu du rond-point de Thapyaygone, elle a effectué avec entrain ses mouvements d’aérobie au son d’une musique rythmée, comme le rapporte Al Jazeera.

Ce qu’elle ne savait pas, c’est que derrière elle, un convoi de véhicules noirs passait à toute allure avec un objectif précis: saisir le pouvoir du pays par la force et instaurer un régime militaire.

La vidéo complètement surréaliste de ce moment a été publiée sur les réseaux sociaux et est rapidement devenue virale.


Les membres de la junte militaire ont, en effet, pris le contrôle de ce pays du sud-est asiatique tôt lundi matin en procédant à l’arrestation de la leader Aung San Suu Kyi, du président Win Myint et d’autres hauts-gradés du gouvernement.

• À lire aussi: Un furet survit à un cycle dans une laveuse

C’est désormais le chef de l’armée Min Aung Hlaing qui est aux commandes des destinées de la Birminie, ce qui marque la fin de 10 années de démocratie.

Khing Hnin Wai, elle, n’a pas eu conscience de ce qui se tramait derrière elle.

«Je ne dansais pas pour me moquer ou pour ridiculiser aucune des organisations, ou rire de la situation... Je me préparais pour une compétition de danse aérobique», a-t-elle écrit sur Facebook.

• À lire aussi: [VIDÉO] Un jouet sexuel en arrière-plan d'une entrevue en direct à la télé enflamme le web

«Ce n’est pas inhabituel, à Naypyidaw, de voir passer des convois militaires. J’ai pensé que c’était normal, alors j’ai continué».

The Show Must Go On, comme ils disent...

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s