Une orgie impliquant 81 personnes interrompue par la police pour non-respect des règles sanitaires | Le Sac de chips
/unbelievable

Une orgie impliquant 81 personnes interrompue par la police pour non-respect des règles sanitaires

Les autorités françaises sont récemment intervenues pour mettre fin à une partouze sexuelle où des dizaines de libertins ne respectaient pas, entre autres, la distanciation sociale.

Les forces de l’ordre ont donné l’assaut, en fin de semaine dernière, sur un entrepôt où se déroulait une fête privée illégale, selon ce que rapporte le Daily Mail.

• À lire aussi: Les participants à une orgie gaie illégale déshabillent les policiers venus les arrêter

C’est à Collégien, dans le département de Seine-et-Marne, en banlieue est de Paris, que le raid policier a eu lieu.

Au terme de celui-ci, 81 personnes ont été mises à l’amende pour avoir enfreint différentes règles en lien avec la COVID-19.

Les agents de la loi seraient arrivés sur place vers 21 heures et auraient donné des constats d’infraction à 11 personnes qui se tenaient dans le stationnement de l’endroit.

Ces personnes ont toutes reçu une amende de 135 euros (207 dollars canadiens) pour avoir enfreint le couvre-feu, qui est en vigueur de 18 heures le soir à 6 heures le matin dans de nombreuses villes de France.

• À lire aussi: Une juge renvoyée après avoir participé à un ménage à trois dans son bureau

Après avoir reçu la permission de pénétrer dans l’établissement où se tenait la fête, les policiers ont eu la surprise de se retrouver dans une orgie impliquant des dizaines de personnes.

Des systèmes de son et d’éclairage ont été saisis, ainsi que des bouteilles d’alcool.

Un des enquêteurs présents lors de l’intervention a déclaré à la presse: «L’événement était en violation du couvre-feu, et de plus, il y avait des problèmes avec le port du masque et la distanciation sociale.»

• À lire aussi: Des gens s’organisent des séances de masturbation vidéo collectives et Zoom n’aime vraiment pas ça

«Les personnes impliquées dans cette fête libertine ont coopéré avec la police et il n’y a pas eu de résistance».

Personne n’a été arrêté, mais tous ont été mis à l’amende.

La police mène l’enquête pour retrouver le ou les organisateurs qui, eux, pourraient faire face à des chefs d’accusation.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s