Huit secrets que vous ne saviez pas sur les cinémas | Le Sac de chips
/unbelievable

Huit secrets que vous ne saviez pas sur les cinémas

Image principale de l'article 8 secrets que vous ne saviez pas sur les cinémas
Syda Productions - stock.adobe.com

On n’y pense pas toujours, mais ça prend pas mal de gens pour faire rouler un cinéma.

• À lire aussi: Des employés de commande à l'auto dévoilent des secrets que vous ne saviez pas

Cette semaine, les employés des cinémas du Québec ont appris qu’ils allaient bientôt retourner au boulot.

Voici donc quelques faits intéressants sur les salles de cinéma écrits par quelqu’un qui y a travaillé pendant plusieurs années.

1. Oui, le popcorn est cher

Les gens chialent toujours sur le prix du popcorn. Tout le monde sait que le maïs soufflé est trop cher, mais les gens semblent quand même toujours surpris quand ils arrivent au comptoir. On sait qu’un sac de popcorn ne vaut pas 7 dollars. Vous n’avez pas besoin de nous le dire. Par contre, plusieurs ignorent que la principale source de revenus du cinéma est le comptoir alimentaire. Opérer un cinéma coûte excessivement cher et le prix de votre entrée revient presque entièrement au studio. 

2. «Deux billets pour Tom Hanks s’il vous plaît.»

Quand vous entrez à la billetterie du cinéma, les noms des films à l’affiche sont inscrits sur un tableau. Malgré tout, ça ne change pas le fait qu'une personne sur cinq n’est pas capable de te dire ce qu’elle veut voir. Elle sort un nom qui ressemble vaguement au nom du film, comme Bad Boss au lieu de Horrible Bosses. D’autres fois, elle va te faire un court résumé du film qu’elle souhaite voir, comme «celui avec les autos» pour The Fast and the Furious. Par contre, les meilleurs sont ceux qui ne se forcent juste pas et te nomment simplement le nom d’un des acteurs.

3. Ça ne prends pas la tête à Papineau

Si une salle de cinéma contient 300 sièges, la billetterie a 300 billets à vendre. C’est simple. Plus vous arriverez près du début d'une projection, moins il restera de places. C’est simple. Si un employé de la billetterie vous dit qu’il ne reste que deux places pour un film qui débute dans trois minutes, ne soyez pas surpris si vous arrivez dans la salle et que les deux places ne sont pas ensemble en plein milieu de la salle. C’est simple.

4. Une sieste à 17 dollars

Malgré la musique forte et les images géantes qui bougent, ce n’est pas rare que quelqu’un va s’assoupir pendant une représentation d’un film. Habituellement, quand les lumières s'allument à la fin du film, les clients un peu embarrassés se réveillent et quittent la salle en faisant comme si de rien n’était. Mais parfois, certains dorment tellement profondément qu’il faut les réveiller en criant, tapant des mains proches de leur visage ou même parfois, les secouer physiquement. Le film était-il si plate que ça?

5. Vous êtes des mauvais criminels

C’est vraiment très facile de regarder deux films pour le prix d’un seul. Il suffit d’entrer dans une seconde salle après la fin de son premier film. Par contre, les aspirants bandits ne sont en grande partie pas vraiment subtils. Si vous demandez à l'employé à l'accueil dans quelle salle et à quelle heure joue un film qui n’est pas celui pour lequel vous avez un billet, il sait ce qu’il se passe. Donnez-lui un peu de crédit quand même.

6. Gros lunch

On sait tous que c’est interdit d’entrer de la nourriture extérieure au cinéma (voir le passage sur le popcorn). Si vous êtes subtils, vous ne vous ferez pas prendre. Personne ne fouille les sacs. Cependant, plusieurs sont le contraire de subtils. Une pizza extra large, un gâteau au fromage complet et un baril de Poulet Frit Kentucky ne sont que quelques-unes des collations exagérées que l’auteur de ces lignes a interceptées à l'entrée du cinéma. 

7. Chasse aux trésors

Les déchets ne sont pas les seules choses que les cinéphiles laissent dans les salles. Quotidiennement, on trouve sous les sièges, en moyenne, une paire de clés, un téléphone, un porte monnaie et quelques paires de lunettes. Parmi les trouvailles un peu plus rares figurent une paire de bottes (qu’un monsieur en pantoufles est revenu chercher un peu plus tard), un partiel (il était dans un étui au moins) et un diaphragme (il n’était pas dans un étui).

8. Parlant de diaphragme

Plusieurs croient que la salle du cinéma sombre est la place parfaite pour des ébats romantiques. Ça ne l’est pas. Tout le monde vous voit.

Aussi sur le Sac: 

s

s

s

Sur le même sujet