Non, Gwyneth Paltrow ne sait pas comment guérir la COVID-19 | Le Sac de chips
/potins

Non, Gwyneth Paltrow ne sait pas comment guérir la COVID-19

Image principale de l'article Gwyneth Paltrow et son remède contre la COVID-19
AFP

Gwyneth, oh Gwyneth.

La controversée Gwyneth Paltrow s’est fait taper sur les doigts par le National Health Service d'Angleterre parce qu’elle diffuse de la désinformation à propos d'un remède pour la COVID-19. 

Paltrow a souvent été critiquée pour sa promotion de pseudo-science et sa vente, à très fort prix, d’objets pour le «bien-être» sans base scientifique, comme son œuf en cristal à insérer dans son vagin.  

• À lire aussi: Une chandelle qui sent le vagin de Gwyneth Paltrow aurait explosé dans le salon d’une dame

La star hollywoodienne a déclaré, dans sa dernière publication sur son blogue, qu’elle avait attrapé la COVID-19 et qu’un «praticien de la médecine fonctionnelle» lui avait expliqué qu’elle en subissait les effets à long terme et que «c'était un cas où le chemin vers la guérison serait plus long que d'habitude».

Elle s’est donc, évidemment, lancée dans un régime «à base de céto et de plantes», «beaucoup de noix de coco», du kombucha et du kimchi sans sucre. Le tout accompagné d’un jeûne jusqu'à 11h tous les jours. Bien sûr, les cocktails sans alcool de ce fameux régime sont offerts sur sa boutique en ligne. 

Elle ajoute: «Je fais un sauna infrarouge aussi souvent que possible, tout cela au service de la guérison.» 

• À lire aussi: Sentir le vagin de Gwyneth Paltrow était bien normal pour l’équipe de Goop

Bien sûr, Paltrow affirme qu’il y a des preuves soutenant sa démarche. «J'ai fait des recherches importantes et j'ai trouvé de bonnes choses pour soutenir ce que je fais.»

Malheureusement pour la star, ses conseils non prouvés ont suscité une sévère réprimande de la part du directeur médical national du NHS England, le professeur Stephen Powis.

AFP

Powis explique: «Ces derniers jours, je vois que Gwyneth Paltrow souffre des effets de la COVID. Nous lui souhaitons bonne chance, mais certaines des solutions qu'elle recommande ne sont vraiment pas celles que nous recommandons au NHS. [...] Tous les influenceurs qui utilisent les médias sociaux ont un devoir de responsabilité [...] Comme le virus, la désinformation traverse les frontières, elle mute et évolue.»

Ailleurs dans le Sac de chips:  

s

Sur le même sujet