L’hymne national à la conférence de la droite américaine est la définition du mot malaise | Le Sac de chips
/unbelievable

L’hymne national à la conférence de la droite américaine est la définition du mot malaise

Image principale de l'article Malaise: l’hymne national à une conférence

Oh say can you see?

• À lire aussi: Fergie chante l’hymne national américain et c’est vraiment bizarre

Alors qu’une bonne partie de la planète a ralenti ses activités pour tenter de freiner les ravages causés par la COVID-19 depuis bientôt un an, on peut toujours compter sur les conservateurs américains pour se démarquer du lot.

En pleine pandémie, des centaines de droitistes américains ont décidé de se regrouper pour l’édition 2021 du Conservative Political Action Conference, soit 3 jours de discours, de panels et de discussions. 

L'événement devait se dérouler au Maryland, mais étant donné que l’État a des mesures sanitaires en place, l’équipe du CPAC a décidé de déplacer la conférence ailleurs, là où les règlements sont plus lousses.

Vous l’avez deviné, toute la patente a atterri en Floride.

Cette année, le CPAC se déroule alors que de profondes divisions divisent le parti républicain. Alors qu’une partie tente de trouver comment se relever des années Trump, l’autre partie est toujours derrière l’ancien président et veut désespérément le réinstaller comme locataire de la Maison-Blanche dans quatre ans.

AFP

D'ailleurs, dimanche soir, M. Trump devrait faire son premier discours public depuis sa sortie de poste disgracieuse.

Par-dessus tout, comme pour encapsuler l’angoisse existentielle qui doit planer dans l’air de la salle de conférence de l’hôtel Hyatt Regency d’Orlando, les gens sur place ont eu droit à une interprétation singulière du Star Spangled Banner.

L'interprète de cette performance de l’hymne national américain déjà tristement célèbre serait Sailor Sabol, une membre de l’aile jeunesse du Grand Old Party.

Dans la prestation de deux minutes, la chanteuse a changé de ton trop de fois pour qu'il soit possible de les compter.

L’Internet s’est déchaîné.

D’ailleurs, des musiciens intrépides se sont déjà donné comme but d’accompagner la jeune femme au piano.

Enfin, Fergie peut respirer.

Aussi sur le Sac: 

s

s

s

Sur le même sujet