Les gens qui marchent lentement ont plus de chances de mourir de la COVID-19, selon une étude | Le Sac de chips
/unbelievable

Les gens qui marchent lentement ont plus de chances de mourir de la COVID-19, selon une étude

Image principale de l'article Les marcheurs lents sont plus à risque de mourir
Photo AFP

Chaque jour, on en apprend plus sur ce satané virus.

• À lire aussi: Christine St-Pierre se fait vacciner et reçoit une tonne de commentaires haineux

• À lire aussi: Une bd de Archie de 1997 avait prédit le futur

Une nouvelle étude indique que les gens ayant un poids «normal» et qui marchent «lentement» auraient 3,75 fois plus de chances de mourir de la COVID-19 que les marcheurs «rapides», selon ce que rapporte la BBC.

Les chercheurs du National Institute for Health Research (NIHR) Leicester Biomedical Research Centre, en Angleterre, soulignent toutefois qu’il peut y avoir des biais dans cette étude. On ne peut donc pas établir un lien de causalité définitif. 

Ils ont récolté les données de plus de 400 000 personnes. 

Ces scientifiques étaient chargés de vérifier les liens entre l’indice de masse corporelle (IMC), comment chacun perçoit son rythme de marche et les risques de développer des complications graves avec la COVID-19. 

Une marche lente se situe à environ 5 km/h alors que la vitesse de marche normale est plus aux environs de 7 km/h. Au-delà de cette cadence, un individu est considéré comme étant un marcheur rapide. 

Aussi, les marcheurs lents ont 2,5 fois plus de chances d’avoir des complications sévères avec le virus que les marcheurs rapides. 

Le professeur Tom Yates, qui a mené cette recherche, indique qu’il pourrait donc s’agir d’un critère pour établir si quelqu’un est plus à risque. 

Ailleurs sur le Sac de chips :   

s

s

s

Sur le même sujet