Une nouvelle application de rencontre ne fonctionne qu’une seule journée par semaine | Le Sac de chips
/unbelievable

Une nouvelle application de rencontre ne fonctionne qu’une seule journée par semaine

Image principale de l'article Une app de rencontre qui fonctionne 1 jour sur 7
Image Thursday + Adobe Photo Stock

Thursday est basée sur un concept étonnant: elle ne fonctionne que le jeudi. Les autres jours, elle est fermée.

La nouvelle application Thursday, qui sera lancée ce jeudi, espère en effet ajouter un peu de plaisir et de spontanéité dans les amours au temps du numérique.

• À lire aussi: Des centaines de personnes avec le même prénom se sont battues dans un champ

Ses créateurs George Rawlings et Matt McNeill sont confiants que leur produit connaîtra du succès et ce, même s’il n’est pas accessible six jours sur sept.

Image Thursday


«C’est un fait. Les gens passent trop de temps sur les applications de rencontre. Non seulement toute l’expérience peut s’avérer éreintante, mais la pression de trouver “la bonne personne” peut devenir ennuyante. Quand est-ce que être une personne célibataire est devenu une chose dont on doit avoir honte? C’est là qu’entre en jeu Thursday. Nous avons conçu une application où tout ce que vous aimez des applications de rencontre arrive en un seul jour, faisant du jeudi la journée de la semaine où les célibataires peuvent trouver un partenaire, discuter et se rencontrer. Pourquoi? Parce qu’il y a plus dans la vie que les applications de rencontre», peut-on lire sur le site web de Thursday.

• À lire aussi: Les gens de Québec seraient les plus stressés au monde quand vient le temps d'assembler un meuble IKEA

C’est donc dire que les utilisateurs de Thursday n’auront que le jeudi pour chercher des partenaires, amorcer des conversations et envisager une rencontre.

En cas d’échec, tout sera à recommencer le jeudi suivant parce qu’à minuit le vendredi, toutes les conversations s’effaceront.

Image Thursday

Pour les créateurs de l’application, cette courte fenêtre temporelle fera en sorte que les usagers éviteront les discussions banales et passeront plus vite aux choses sérieuses.

Pas le temps de niaiser, donc!

• À lire aussi: Cette jeune Japonaise est un homme de 50 ans

Rien n’empêchera cependant les Thursdayeurs de s’échanger leurs numéros de téléphones ou leurs contacts sur d’autres réseaux sociaux, et de poursuivre la conversation ailleurs, avant de se rencontrer «en vrai».

Pour l’instant, l’application n’est disponible qu’à Londres et New York (où plus de 110 000 personnes l’ont déjà pré-téléchargée en vue du lancement demain).

Les entrepreneurs derrière Thursday prévoient étendre leur service à Paris, Amsterdam et Berlin dans un avenir proche.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet