Un homme se met la tête dans une cage pour arrêter de fumer | Le Sac de chips
/unbelievable

Un homme se met la tête dans une cage pour arrêter de fumer

Image principale de l'article Il se met une cage sur la tête pour ne plus fumer

N’importe qui qui a déjà essayé d’arrêter de fumer la cigarette sait que c’est plus facile à dire qu’à faire.

• À lire aussi: Seth Rogen découvre qu’un film porno a été tourné chez lui en regardant de la porno

On a parfois besoin d’un peu d’aide. Certains utilisent des patchs de nicotine. D’autres, la gomme. Il y en a qui se font hypnotiser.

Mais personne n'avait encore pensé que de mettre sa tête dans une cage pour empêcher les cigarettes de se rendre à ses lèvres serait une bonne idée.

Sauf...

Le Turque Ibrahim Yücel, qui luttait avec le tabagisme depuis plus de deux décennies, a décidé que la seule option qui lui restait pour se défaire de sa mauvaise habitude serait de mettre des obstacles physiques entre sa tête et les produits de tabac dont il a envie.

L’idée lui a été inspirée par les casques de moto. Par contre, le problème avec les casques est qu’ils peuvent facilement être enlevés.

Ibrahim a donc décidé de fabriquer sa propre cage, à l’aide de 40 mètres de fil de cuivre. Une fois posée sur sa tête, il peut la verrouiller avec un cadenas.

Des images de l’homme avaient circulé il y a plusieurs années, mais récemment, son invention est devenue populaire sur Reddit.

Donc à chaque matin, avant de quitter la maison, l’homme met son invention sur sa tête, la barre, et confie la clé à sa femme ou un de ses enfants.

Quand sa tête est enfermée, l’homme peut boire de l’eau et manger des aliments plats, comme des craquelins, mais rien d’autre.

C’est lorsque son père est décédé du cancer du poumon que Yücel a décidé qu’il devait arrêter de fumer deux paquets par jour. C’est suite à plusieurs tentatives qui n’ont pas porté fruit que l’homme a décidé qu’il devait utiliser les grands moyens.

On lui souhaite sincèrement d’avoir réussi à arrêter de fumer.

Aussi sur le Sac:

s

s

s

Sur le même sujet