Ellie Kemper de The Office accusée d’être une «reine du KKK» | Le Sac de chips
/potins

Ellie Kemper de The Office accusée d’être une «reine du KKK»

Image principale de l'article Ellie Kemper accusée d’être une «reine du KKK»

Ellie Kemper, connue pour les rôles de Erin dans The Office et Kimmy Schmidt dans la série du même nom, se retrouve au cœur d’une controverse alors qu’une vieille photo d’elle a refait surface sur le web.

• À lire aussi: Ophélie Winter dévoile les abus sexuels dont elle a été victime

Sur la photo en question, on peut la voir en train d’être couronnée «reine de l’amour et de la beauté» dans le cadre du controversé Veiled Prophet Ball en 1999.

Aussitôt, plusieurs internautes se sont mis à affirmer à tort que Kemper avait été couronnée reine du Ku Klux Klan. Rapidement, le nom de la comédienne de 41 ans s’est retrouvé dans les mots «tendance» sur Twitter.

Par contre, d'autres ont rapidement tenté de corriger le tir. 

«Pour être clair, le Veiled Prophet Ball est un événement organisé par des familles ultra-riches et classistes (et très probablement racistes) de Saint-Louis. Mais c’est très tiré par les cheveux d'appeler Ellie Kemper une princesse du KKK en se basant sur sa participation en 1999.»

«J’ai passé dix ans de ma vie à Saint-Louis et je suis très familier avec le Veiled Prophet Ball - j’ai même connu des gens qui y ont participé. Je suis pas mal certain que c’est juste un bal de débutantes pour les gens de la haute.»

Donc qu’est-ce qu’est réellement le Veiled Prophet Ball, et est-ce que ça a rapport avec le Ku Klux Klan?

Le «VPB» a été créé en 1878 quand Charles Slayback, un cavalier confédéré, a organisé une rencontre de toutes les élites du Missouri. Son but était de créer un événement avec la grande pompe et les rituels similaires au Mardi gras de la Nouvelle-Orléans.

Le bal a donc été créé et chaque année, un membre de la haute était sélectionné de façon anonyme pour jouer le «Veiled Prophet» (prophète voilé). À son tour, il devait choisir une jeune femme parmi toutes les participantes, qui serait nommée «reine de l’amour et de la beauté».

La nature classiste et élitiste de l’évènement a été critiquée plusieurs fois au cours des années.

Autrefois, le costume porté par le Veiled Prophet ressemblait énormément à ceux portés par les Klansmen. De plus, les noirs n’ont pas eu le temps de participer jusqu’en 1979.

«Le festival, avec toute sa vanité, avait comme but de d’instaurer les valeurs de l'élite à la classe ouvrière. Cependant, il n’y existe aucune preuve d’un lien direct avec le KKK», ramène l’historien Thomas Spencer.

Depuis les années 90, le festival qui a été rebaptisé le St. Louis Fair est devenu un événement plus grand public.

Quant à elle, Kemper n’a pas commenté la controverse.

Aussi sur le Sac:

s

s

s

Sur le même sujet