Un journaliste torontois se plaint des questions posées en français et ça ne passe pas | Le Sac de chips
/unbelievable

Un journaliste torontois se plaint des questions posées en français et ça ne passe pas

Image principale de l'article Un Torontois se plaint des questions en français

Un journaliste du Toronto Sun a dû passer un dimanche fort désagréable après avoir marché sur une ruche d’abeille, au sens figuré. 

• À lire aussi: Damien Robitaille reprend «Le But» de Loco Locass pour encourager le CH

Dimanche matin, Steve Simmons, journaliste sportif au Toronto Sun, a publié un gazouillis dans lequel il disait: «Marc Bergevin est en train de faire son point de presse de la journée des médias pour la finale de la coupe Stanley et aucune des questions ou réponses en français ne sont traduites en anglais. C’est une erreur de la part de la LNH et du Canadien.»


Ce faisant, il venait de lancer un pavé dans la mare, pour ne pas dire un monolithe dans une flaque d’eau.

• À lire aussi: Voici ce qui s’est vraiment dit quand le CH a éliminé Vegas, selon Arnaud Soly

Il faut dire que la confrérie des journalistes sportifs montréalais francophones sait se serrer par les coudes quand vient le temps de dénoncer les dérives du double standard souvent observé en ce qui concerne le «bilinguisme» canadien.

Considérant qu’ils ont fort probablement vécu à de très nombreuses reprises une «erreur» dans l’absence de traduction de l’anglais au français, d’un océan à l’autre, ils ne se sont pas gênés pour remettre la monnaie de sa pièce à Simmons.

• À lire aussi: Ce moment de bromance entre Danault et Caufield est superbe

Voici quelques-unes des meilleures répliques aux tweets de Simmons, qui a cru bon jeter de l’huile sur le feu en répondant à 2-3 internautes:

• À lire aussi: Il y a une poutine sur cette casquette des Blue Jays de Toronto et c’est inacceptable

• À lire aussi: 15 points pour comprendre à quel point ça fait longtemps que les Maple Leafs sont mauvais

• À lire aussi: Les pauvres (bof) Maple Leafs se font ramasser par la presse de Toronto


À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet