L'auteur de la biographie de Mick Jagger a démissionné après 2 semaines | Le Sac de chips
/potins

L'auteur de la biographie de Mick Jagger a démissionné après 2 semaines

Image principale de l'article L'auteur de sa bio a démissionné après 2 semaines
John Rainford/WENN

Barry Coleman, l'auteur engagé pour aider Mick Jagger à écrire ses mémoires il y a 30 ans, a vécu une «expérience horrible» en essayant de reconstituer la vie du rockeur.  

Il a pris le relais lorsque l'écrivain original a démissionné et révèle maintenant qu'il a passé deux semaines terribles à essayer de travailler avec la star. 

• À lire aussi: Mick Jagger a arrêté d'écrire ses mémoires parce qu'il trouve ça plate

Le rockeur ne semblait en effet pas à l'aise à l'idée de tout raconter et a abandonné le projet en remboursant son avance de plus d'un million de dollars à la maison d'édition Weidenfeld & Nicolson.

Mick Jagger a depuis expliqué qu'il a trouvé le processus de creuser dans son passé «terne et bouleversant». 

S'adressant au Guardian, Barry Coleman admet que Mick Jagger n'était pas un collaborateur volontaire. 

«Nous avons eu une conversation, puis il a cessé de répondre à mes appels. Puis les éditeurs m'ont dit qu'ils avaient maintenant un accord pour le marché américain, mais qu'ils avaient besoin du livre fini dans les deux semaines ou l'accord était annulé», a-t-il expliqué.

• À lire aussi: Mick Jagger à nouveau papa... à 73 ans

L'écrivain précise qu'à cette époque deux chapitres étaient «plus ou moins présentables», mais le reste était «un tas de retranscriptions d'entretiens, et rien n'était en rapport avec les dernières années. Tout assembler a été une expérience horrible. Tous les gros trucs étaient là-dedans, mais il n'y avait rien d'intéressant à dire à ce sujet. Il y avait toujours ce sentiment dans les retranscriptions que Mick se retenait ou essayait de ne blesser les sentiments de personne.»

Et lorsque Barry Coleman a annoncé qu'il démissionnait, Mick Jagger a répondu qu'il comprenait. 

«Nous avions beaucoup discuté pour savoir s'il voulait toujours aller de l'avant ou si nous pouvions le refaire mais différemment, se souvient-il. Il ne voulait tout simplement pas le faire. Je pense qu'il a respecté son public en ne leur donnant pas quelque chose d'ordinaire à propos d'une vie extraordinaire... D'une certaine manière, cela vous en dit plus sur Mick que tout ce qui aurait pu sortir dans un livre médiocre. Il fallait que Mick puisse parler à quelqu'un comme il pourrait le faire avec un thérapeute, aborder sa vie depuis une tangente. Au lieu de cela, nous avons fini avec quelque chose qui était trop normal pour Mick Jagger.» 

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet