Marilyn Manson se rend à la police pour admettre une agression | Le Sac de chips
/potins

Marilyn Manson se rend à la police pour admettre une agression

Image principale de l'article Marilyn Manson se rend à la police
AFP

Marilyn Manson, de son vrai nom Brian Warner, a été libéré sous caution après s'être rendu aux autorités de la police de Los Angeles le 2 juillet pour répondre à des allégations d'agression.

Il avait au préalable conclu un accord concernant deux mandats d'arrêt non exécutés pour des délits de classe A d'agression simple dans le New Hampshire.

• À lire aussi: Marilyn Manson accusé de viols et d'abus sexuels par plusieurs femmes, dont son ex Evan Rachel Wood

Les mandats étaient liés à un incident durant un concert au Bank of New Hampshire Pavilion à Gilford en août 2019: l’artiste a été filmé en train de lancer un crachat sur la caméra d’un vidéaste. 

Bien que la personne n'ait subi «aucune blessure», cet acte a été considéré par les forces de l'ordre comme constituant un «contact physique non privilégié», selon TMZ.

Le chef de la police de Gilford, Tony Bean Burpee, a déclaré à USA Today que le chanteur avait été arrêté et libéré sous caution et conditions. 

• À lire aussi: 25 couples hollywoodiens oubliés très étranges

Marilyn Manson donc doit s'abstenir de commettre tout crime, n'avoir aucun contact avec le plaignant et se présenter à toutes les procédures judiciaires dans cette affaire.

L'avocat du rockeur, Howard King, a précédemment rejeté les accusations comme étant «ridicules», et met en avant que son client est connu pour être «provocateur sur scène». 

Il a toutefois affirmé: «Nous restons déterminés à coopérer avec les autorités, comme nous l'avons toujours fait.»

• À lire aussi: Skoliosexuel? Pansexuel? Petit guide pratique pour s'y retrouver un soir de «cruise»

Cette affaire pénale est le dernier casse-tête juridique de Marylin Manson, qui fait également face à des poursuites (beaucoup plus graves) de quatre femmes qui l'accusent d'agression sexuelle, de mauvaise conduite et de comportement abusif dans les relations. 

Des allégations antérieures de violence domestique font également l'objet d'une enquête à Los Angeles. 

Le musicien/acteur nie toutes les allégations d'actes répréhensibles, mais ces scandales lui ont déjà coûté son contrat avec sa maison de disques, son management et deux projets télévisés. 

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s

Sur le même sujet