Une gravure vulgaire vieille de 800 ans découverte dans une église | Le Sac de chips
/unbelievable

Une gravure vulgaire vieille de 800 ans découverte dans une église

Image principale de l'article Une gravure vulgaire vieille de 800 ans découverte
Image Reddit u/Stotallytob3r

Le curieux travail d’un charpentier a été révélé des centaines d’années après sa réalisation.

C’est à l’église All Saints, d’Hereford en Angleterre, que l’étrange découverte a eu lieu, il y a quelques années, lors de travaux de rénovation pour l’installation d’un café, selon ce que rapporte UNILAD.

• À lire aussi: Après s’être plaint de flatulences «extrêmes», un homme se fait retirer un ver solitaire long de 18 mètres du péteux

Lorsque, 800 ans après l’érection de l’église, de la lumière a enfin été projetée sur le très haut plafond de l’immeuble lors des travaux de construction d’un étage supplémentaire pour le restaurant, des ouvriers ont eu la surprise de découvrir cette gravure:


Celle-ci avait passé 8 siècles dans la pénombre, dans les hauteurs de l’église, et n’avait probablement jamais été aperçue par qui que ce soit, sauf l’artiste qui l’a réalisée.

Comme vous pouvez le constater, la gravure montre un homme nu, en train de s’écarter les jambes afin de montrer les splendeurs de son lieu-où-il-fait-toujours-noir.

Pratique-t-il l’«ensoleillement périnéal» aka le «bronzage anal»

• À lire aussi: Cette Instagrameuse vous suggère de vous faire bronzer le péteux

Sans doute pas, considérant la vocation religieuse de l’endroit.

Sur Reddit, là où l’image a d’abord été publiée et où elle est devenue virale, plusieurs commentateurs se sont amusés à blaguer sur la position particulière de l’homme gravé.

Toutefois, un internaute érudit a partagé son savoir en expliquant la raison d’être de l’oeuvre grossière.

• À lire aussi: Un homme se rentre un tournevis dans le rectum et ça tourne au cauchemar

«En fait, ceci était habituellement la façon de répondre des charpentiers, des maçons et leurs semblables quand ils étaient dépouillés de leur salaire. Des centaines d’églises, littéralement, engageaient des maçons talentueux pour finalement négliger de les payer convenablement. Et puisque l’Église était ce qu’elle est comme institution, il était pratiquement impossible pour ces travailleurs de récupérer ce qui leur était dû. Alors, la tradition de graver des pénis ou des culs a été adoptée, à la grandeur de l’Europe», a indiqué un certain Krehlmar pour éclairer nos lanternes.

Bon, ben, on va se coucher moins niaiseux... en ayant en tête un monsieur qui a vécu vers 1200 et qui s’écartait le péteux dans une église.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet