Un an après, Elisabeth Rioux raconte l'histoire de sa relation abusive | Le Sac de chips
/potins

Un an après, Elisabeth Rioux raconte l'histoire de sa relation abusive

Image principale de l'article Elisabeth Rioux parle de sa relation abusive

Près d’un an après avoir annoncé qu’elle se séparait de son ex à la suite de plusieurs épisodes de violence conjugale, Elisabeth Rioux a décidé de raconter son histoire dans une vidéo YouTube crève-cœur intitulée Abusive relationship: my story. 

Rappelons qu’en novembre 2020, l’influenceuse et femme d’affaires a dévoilé sur les réseaux sociaux avoir été victime de violence conjugale de la part de son ex, le père de sa fille Wolfie.

Son histoire avait bouleversé le Québec et Rioux avait été invitée à Tout le monde en parle.

• À lire aussi: 16 citations bouleversantes de Laurence Jalbert sur la violence conjugale qu'elle a subie

Dans sa vidéo publiée jeudi ainsi qu'en légende d'une photo sur Instagram, la jeune maman a expliqué ne pas pouvoir révéler tous les détails, puisque la situation se rendra probablement devant les tribunaux, mais qu'elle désirait tout de même partager la façon dont elle a vécu le tout.

ATTENTION: Le contenu qui suit peut être troublant pour certains et contient des mentions de violence conjugale.    

Elisabeth débute en expliquant qu’elle a eu énormément de difficulté à filmer la vidéo. Elle trouvait cependant important de parler de ce qu'elle avait vécu, pour potentiellement aider quelqu’un à se sortir d’une situation similaire.

Elle explique alors que la relation avec son ex est devenue abusive lorsqu'elle est tombée enceinte et que cela a duré un an, mais qu'elle n’osait pas le quitter puisqu’elle était enceinte.

Au début de sa grossesse, Elisabeth se blâmait pour la violence psychologique qu'elle vivait. Elle justifiait l’attitude de son ex par le stress de la grossesse et le fait qu’elle était souvent malade et hormonale. Mais la violence physique a débuté.

Elisabeth a réalisé que la plupart des chicanes tournaient autour du fait que son ex tentait de la contrôler. Il tentait même de l’isoler de ses amis et de sa famille, une tactique courante chez un partenaire abusif.

Elle a avoué l’avoir laissé à ce moment-là, mais pour des raisons qu’elle ne peut dévoiler, quelque chose s’est produit et son ex s'est retrouvé à l'hôpital. Croyant alors que l’abus provenait d’une condition mentale, elle a décidé de lui donner une seconde chance.

Après cet épisode, les comportements abusifs ont cessé pendant environ un mois, pour finalement revenir. Elisabeth restait pour tenter de «sauver» le père de Wolfie. 

Par contre, lorsque Wolfie est née, la violence a continué. Elisabeth n’osait en parler à ses proches, de peur que ceux-ci détestent son ex, même s'il allait mieux un jour.

C’est finalement Christo (qu'elle décrit comme étant l'ange gardien de Wolfie), qui habitait alors dans le sous-sol chez Elisabeth, qui a été témoin d’un événement et qui a décidé d’en parler au père d’Elisabeth. C'est ainsi qu'elle est finalement allée chercher de l'aide.

Comme elle avait tristement confié il y a un an, plusieurs organismes qu’elle a appelés n’ont pu l’aider. Elisabeth croit que c’est parce qu’elle ne mentionnait pas qu’il était violent physiquement.

Puis, un événement grave s'est produit. Sans donner de détails, Élisabeth mentionne qu'elle a eu peur d'avoir perdu son bébé. La violence ne pouvait plus se cacher. C’est depuis ce moment-là que la justice s’en est mêlée. 

Elisabeth a voulu conclure la vidéo en donnant ces conseils:        

  • N’ayez pas peur d’aider quelqu’un qui ne veut pas s’aider.    
  • Si vous parlez à des professionnels, ne mentez pas.    
  • N’ayez pas peur des apparences et de ce que les gens peuvent penser.    
  • Ne perdez pas espoir; lorsque vous parlerez aux bonnes personnes, tout aura plus de sens.        

Voyez la vidéo complète juste ici:    

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez vivez de la violence conjugale, cliquez sur ce lien pour des ressources utiles.

À VOIR AUSSI:  

s

s

Sur le même sujet