Marc Bergevin est congédié par le Canadien | Le Sac de chips
/potins

Marc Bergevin est congédié par le Canadien

s

C’est la fin d’une époque pour le Canadien de Montréal. Le président du club, Geoff Molson, a en effet annoncé le congédiement de son directeur général, Marc Bergevin, dimanche.  

• À lire aussi: Un sosie de Marc Bergevin fait fureur devant le Centre Bell

• À lire aussi: Marc Bergevin décoche une flèche par la bande à P.K. Subban dans une publicité

L’homme de 56 ans paie ainsi pour l’exécrable début de saison du Tricolore, qui montre une fiche de 6-15-2 bonne pour le 29e rang du classement général de la Ligue nationale de hockey (LNH). 

Le séjour de Bergevin au sein de la direction du club a donc duré un peu moins de 10 ans, comme il a été embauché le 2 mai 2012. La saison 2021-2022 était la dernière prévue à son contrat actuel, et il avait laissé planer le doute récemment quant à son avenir avec le Canadien. 

Un bilan mitigé   

Lorsqu’il a été embauché en 2012, Bergevin a pris les rênes d’une équipe qui avait été exclue des séries éliminatoires quelques semaines plus tôt. Le défi était donc relevé, mais l’ancien défenseur s’est attaqué à la tâche sans broncher. 

CAPTURE D'ÉCRAN / TVA SPORTS / AGENCE QMI

Depuis, le CH a raté le tournoi printanier trois fois, mais il a également remporté sept rondes éliminatoires. L’équipe a atteint la finale de l’Association de l’Est en 2014, puis la finale de la coupe Stanley la saison dernière. 

• À lire aussi: 17 moments magiques qui ont rendu le parcours du Canadien inoubliable pendant les séries éliminatoires 2021

• À lire aussi: Un journaliste torontois se plaint des questions posées en français et ça ne passe pas

Le mouvement de personnel survenu cet été, de même que les blessures et les absences, semble toutefois avoir coupé les ailes de la formation. En effet, le départ de Phillip Danault sur le marché des joueurs autonomes, la blessure du capitaine Shea Weber et la demande de Carey Price pour participer au programme d’aide de la LNH et de l’Association des joueurs ont privé l’équipe de trois éléments importants dans ses récents succès. 

Pas peur   

Arrivé des Blackhawks de Chicago, Bergevin est devenu le 17e directeur général de l’histoire du Canadien. Sous sa gouverne, la formation de la Belle Province a maintenu un dossier de 344-265-81 en saison régulière. À trois occasions, l’équipe a terminé au premier rang de sa section.   

Au cours de son règne, il n’a pas hésité à changer le visage de son équipe grâce à des transactions. Parmi les plus importantes, il a fait l’acquisition de Weber en juin 2016, en échange du défenseur P.K. Subban, qu’il envoyait aux Predators de Nashville.   

Il a aussi échangé l’ancien capitaine des siens, l’attaquant Max Pacioretty, aux Golden Knights de Vegas en septembre 2018. En retour, il avait mis la main sur les attaquants Nick Suzuki et Tomas Tatar, ainsi qu’un choix de deuxième ronde en 2019, utilisé pour sélectionner le défenseur suédois Mattias Norlinder.   

Finalement, en juin 2017, il a envoyé le jeune défenseur Mikhail Sergachev au Lightning de Tampa Bay en retour de l’attaquant Jonathan Drouin.   

Parmi ses signatures les plus importantes, celle du gardien Price est sans aucun doute la plus importante. En juillet 2017, la vedette du Bleu-Blanc-Rouge avait apposé sa signature au bas d’un contrat de huit ans et d’une valeur de 84 millions $.   

Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas fait attendre:   

Suivez-vous Le Sac de chips sur Instagram?   

À voir aussi sur Le Sac de chips:   

s

s

s

Sur le même sujet