Les vapoteurs seraient deux fois plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile selon une étude | Le Sac de chips
/unbelievable

Les vapoteurs seraient deux fois plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile selon une étude

Image principale de l'article Les vapoteurs en sont deux fois plus victimes
Adobe Photo Stock

Des scientifiques ont conclu que les hommes qui vapotent sont 2,2 fois plus susceptibles d’avoir des problèmes érectiles.

C’est après avoir sondé plus de 13 000 hommes âgés de plus de 20 ans que les chercheurs ont découvert que les personnes qui vapotent chaque jour ont deux fois plus de chance d’être impuissants que les hommes qui n’ont jamais vapoté, sans égard à d’autres facteurs de risque.

• À lire aussi: James Bond serait vraiment plein de maladies

Et parmi les répondants au sondage qui n’avaient pas d’historique de maladie cardio-vasculaire, les vapoteurs étaient 2,4 fois plus susceptibles d’être atteints de dysfonction érectile comparativement aux non-vapoteurs.

L’étude, parue récemment dans le American Journal of Preventive Medicine, n’identifie toutefois pas de lien de cause à effet.

L’équipe de scientifiques qui y a travaillé espère toutefois que les résultats qu’elle démontre serviront à faire la preuve que le vapotage n’est pas sans risques.

• À lire aussi: Au St-Hubert, les Québécois préfèrent la salade de chou crémeuse, selon un nouveau sondage

Celui qui a dirigé l’étude, le docteur Omar El Shahawy de la New York University, a déclaré à Insider: «En général, les cigarettes électroniques s’avèrent moins dommageables que les cigarettes traditionnelles, dans la mesure où elles se substituent aux cigarettes traditionnelles.»

«Mais les hommes qui fument et qui songent à passer au vapotage parce que c’est moins dommageable devraient aussi considérer limiter leur vapotage parce que ce n’est pas sans risque», a-t-il ajouté.

La tabagisme est depuis longtemps associé aux problèmes de dysfonction érectile en raison, potentiellement, du niveau inconstant de nicotine qu’il entraîne dans la circulation sanguine.

• À lire aussi: 50% des hommes seraient prêts à avoir des relations sexuelles avec des robots

Les chercheurs pensent que la cigarette électronique pourrait avoir un effet similaire.

«Nous devons investiguer pleinement la relation entre le vapotage et la dysfonction érectile, et les autres implications potentielles sur la santé sexuelle des hommes. Nos découvertes démontrent le besoin de mener d’autres études pour contextualiser le modèle d’utilisation des cigarettes électroniques, qui est relativement plus sécuritaire que le tabagisme traditionnel», a aussi indiqué le docteur El Shahawy.

La morale de cette histoire: allez-y mollo sur le vape si nous ne voulez pas y aller mollo dans le lit.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet