Un militant anti-vaccin essaie de se faire vacciner dans un faux bras en silicone | Le Sac de chips
/unbelievable

Un militant anti-vaccin essaie de se faire vacciner dans un faux bras en silicone

Image principale de l'article Il essaie de se faire vacciner dans un faux bras
Images Adobe Photo Stock

Un homme qui voulait obtenir le passeport sanitaire sans réellement se faire vacciner a essayé de déjouer le système...sans succès.

L’homme qui voulait l’argent du beurre sans vendre le beurre s’est présenté jeudi soir dans un centre de vaccination de Biella, dans le nord-ouest de l’Italie.

• À lire aussi: Un bordel en Autriche offre la vaccination à ses usagers en échange d’un «30 minutes de plaisir»

En lieu et place de son bras, il avait placé une prothèse en silicone apparemment très réaliste.

Mais cela n’a pas été suffisant pour duper l’infirmière chargée de le vacciner. La couleur et la sensation au toucher de son bras ont aussitôt éveillé les soupçons de la professionnelle de la santé, qui a demandé au cinquantenaire de retirer sa chemise.

Une fois la vérité révélée, l’infirmière a averti ses supérieurs, même si l’anti-vax au bras de silicone lui a demandé de faire comme si elle n’avait rien vu.

• À lire aussi: Big Bird de Sesame Street s'est fait vacciner et des coucous capotent

Cette histoire surréaliste a été racontée par Alberto Cirio, le président de la région du Piémont, sur sa page Facebook.

SI PRESENTA A FARE IL VACCINO CON IL BRACCIO IN SILICONE PENSANDO DI INGANNARE GLI OPERATORI SANITARI. Ieri sera a Biella, in uno dei nostri centri vaccinali ad accesso diretto per le prime dosi, un cinquantenne si è presentato con un “finto braccio” (un deltoide in silicone), pensando di poter ingannare gli operatori sanitari, raggirare il sistema e ottenere così il Green pass senza aver realmente fatto il vaccino. Le cose sono però andate diversamente rispetto ai suoi piani. Nonostante l’applicazione in silicone fosse molto simile alla vera pelle, il colore e la percezione al tatto hanno insospettito l’operatrice sanitaria impegnata nella vaccinazione, che ha chiesto quindi alla persona di mostrare per intero il proprio braccio. Una volta scoperto, il soggetto ha cercato di convincere l’operatrice a chiudere un occhio. È stato invece denunciato ai Carabinieri e l’Asl segnalerà il caso anche in Procura. Il caso rasenta il ridicolo, se non fosse che parliamo di un gesto di una gravità enorme, inaccettabile di fronte al sacrificio che la pandemia sta facendo pagare a tutta la nostra comunità, in termini di vite umane e di costi sociali ed economici. La prontezza e la bravura dell’operatrice hanno rovinato i piani di questo soggetto che ora ne risponderà alla giustizia. Il nostro grazie va, invece, a tutti gli operatori sanitari impegnati ininterrottamente da mesi nella nostra campagna vaccinale senza mai abbassare l’attenzione e la professionalità, a cominciare proprio da chi ha agito con prontezza ieri sera a Biella.

Publié par Alberto Cirio sur Vendredi 3 décembre 2021


«Cette affaire friserait le ridicule si on ne parlait pas d’un geste d’une gravité énorme et inacceptable face au sacrifice que la pandémie fait payer à toute notre communauté en termes de vies humaines et de coûts sociaux et économiques», s’est indigné le politicien.

Cirio a de plus indiqué dans sa publication que l’homme au faux bras devra faire face à la justice.

• À lire aussi: 7 personnalités publiques qui ont suscité la controverse à cause de leur position sur les vaccins ou les mesures sanitaires

L’Italie, comme plusieurs autres pays européens, fait face à une résurgence de la pandémie de COVID-19 avec près de 17 000 cas confirmés dans la seule journée de jeudi.

Le taux de vaccination des plus de 12 ans y est pourtant très bon, à 85%.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s

Sur le même sujet