Une femme de 48 ans vole l’identité de sa fille pour aller à l’université et rencontrer de jeunes hommes | Le Sac de chips
/unbelievable

Une femme de 48 ans vole l’identité de sa fille pour aller à l’université et rencontrer de jeunes hommes

Image principale de l'article Elle fraude sa fille pour aller à l'université
Images Police de Mountain View

Une mère américaine fait face à la justice après avoir fraudé sa propre fille dans l’espoir de toucher les prêts étudiants de celle-ci, de s’inscrire à l’université et de réaliser ses fantasmes.

Pendant plus de deux ans, Laura Oglesby, de la petite ville de Mountain View, dans le Missouri, a prétendu être sa fille Lauren Hays.

L’arnaque a été élaborée à partir de 2016, quand Oglesby a obtenu par la poste une carte de sécurité sociale au nom de sa fille.

• À lire aussi: 10 vêtements de Noël sexys et/ou rigolos pour passer l’hiver au chaud

Oglesby, qui est originaire de l’Arkansas, avait 43 ans à cette époque, mais, à partir du moment où elle a reçu la pièce d’identité au nom de sa fille, elle a prétendu être celle-ci et n'avoir que 22 ans.

En plus de s’ouvrir un compte Snapchat et de se prendre en photo en utilisant des filtres, la fraudeuse a complètement adopté le mode de vie des vingtenaires, allant même jusqu’à fréquenter de jeunes hommes qui ne se doutaient pas que leur petite amie avait en réalité près de 45 ans.

Image Police de Mountain View

«Elle avait complètement adopté le mode de vie des jeunes: les vêtements, le maquillage et la personnalité. Elle avait complètement assumé d’être devenue une jeune personne dans la vingtaine», a déclaré à la station ABC locale le détective Stetson Schwien.

Le chef de la police de Mountain View a quant à lui déclaré au New York Times: «Tout le monde l’a crue. Elle a même eu de petits amis qui pensaient qu’elle avait cet âge, 22 ans.»

• À lire aussi: On sait maintenant qui sera la voix du nouveau REM et, fait amusant, elle a un lien de parenté avec celle du métro

Après avoir déménagé chez un couple qui l’a prise sous son aile en croyant qu’elle avait été victime de violence conjugale, Oglesby a réussi à obtenir un permis de conduire au nom de sa fille.

Elle a ensuite demandé et reçu plus de 15 000 dollars américains en prêts étudiants de différentes institutions.

Pendant ce temps, elle travaillait même à la bibliothèque municipale, où elle se faisait passer pour sa fille.

Ce n’est qu’en août 2018 que les autorités de l’Arkansas ont remarqué des anomalies dans ses dossiers et qu’ils ont suspecté Oglesby d’avoir commis une fraude en se faisant passer pour Lauren Hays.

• À lire aussi: Ivre morte à une partie de football, la procureure générale du Michigan réagit de la meilleure façon à la polémique engendrée

Rencontrée par des enquêteurs, la quadragénaire a finalement avoué qu’elle n’était pas une vingtenaire.

Accusée d’avoir fourni de fausses informations à l’administration de la sécurité sociale, elle a plaidé coupable et pourrait être condamnée à cinq ans de prison sans possibilité de libération conditionnelle.

Elle devra aussi rembourser la totalité des prêts étudiants qu’elle a obtenus.

Sa fille Lauren Hays n’a pas commenté l'affaire.

À voir aussi dans le Sac de chips:   

s

s

s


Sur le même sujet