Ce «punching bag humain» gagne sa vie en laissant les gens lui taper dessus pour se défouler | Le Sac de chips
/unbelievable

Ce «punching bag humain» gagne sa vie en laissant les gens lui taper dessus pour se défouler

Il y a un dicton qui dit «Il n’y a pas de sot métier».

Eh bien, un Turc ingénieux a décidé de tester les limites de cette affirmation.

Depuis 11 ans, Hasan Riza Gunay se présente comme «le seul et unique entraîneur de stress en Turquie», un métier qui lui permet, entre autres, de se faire fesser dessus par des gens frustrés, et ce, sans jamais répliquer.

• À lire aussi: À Chicoutimi, une femme frappe sa voisine, se fait arrêter et montre ses parties génitales aux policiers

Inspiré par le classique du cinéma turc Sark Bulbulu dans lequel le personnage principal se laissait frapper dessus, Gunay a décidé, en 2010, de travailler comme «punching bag humain».

Persuadé que le fait de se défouler violemment sur quelqu’un a des vertus thérapeutiques pour les personnes souffrant d’anxiété ou de dépression, il a lancé son entreprise qui permet à des inconnus de le ruer de coups de poings en échange d’argent.

• À lire aussi: Un joueur des Argonauts de Toronto échange des coups avec un partisan après la partie

Si la plupart de ses clients sont «peu» exigeants et ne lui demandent que de se laisser faire, d’autres ont besoin de «traitements spéciaux».

C’est ainsi que Gunay se retrouve parfois avec une photo d’une personne contre qui son client est fâché collée sur son masque de protection.

Le «coach de stress» incite alors son patient à hurler sa frustration à la personne concernée tout en s’en prenant violemment à son image.

• À lire aussi: Un cycliste donne un coup de genou à une fillette de 5 ans et poursuit son père pour diffamation

Les sessions de défoulement de ses clients durent de 10 à 15 minutes et Gunay n’en accepte que 4 maximum par jour.


Malgré son équipement de protection et le fait qu’il s’entraîne régulièrement pour se maintenir en forme, son métier est dur pour le corps.

• À lire aussi: Chauds raides, une grand-mère et son ami se fracassent les jambes dans une glissade d’eau après être entrés par effraction dans un parc aquatique pendant la nuit

C'est pourquoi il commence à penser à sa relève.

«J’aimerais entraîner d’autres personnes intéressées à être des “coach de stress” et pouvoir transmettre mes gants à la nouvelle génération», a déclaré l’agence Anadolu celui qui, on l’espère pour lui, ne pratiquera certainement pas son métier jusqu’à 70 ans.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet