José Théodore se fait expulser d’un vol d’Air Canada en raison de son masque et pète sa coche contre Michael Rousseau parce qu’il ne parle pas français | Le Sac de chips
/potins

José Théodore se fait expulser d’un vol d’Air Canada en raison de son masque et pète sa coche contre Michael Rousseau parce qu’il ne parle pas français

Image principale de l'article José Théodore expulsé d’un vol pour son masque
Agence QMI + Capture d'écran / YouTube La Poche Bleue

L’ancien gardien du Tricolore a lui-même raconté l’incident au balado La Poche Bleue.


Invité au populaire podcast de Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse, José Théodore est revenu sur un incident qui s’est récemment déroulé à bord d’un avion d’Air Canada.

Présent au micro en compagnie de ses fameux comparses des Trois Amigos (Pierre Dagenais et Mike Ribeiro), l’ancien gardien de but a expliqué les circonstances ayant mené à son expulsion du vol 900 de mercredi matin dernier, en direction de Fort Lauderdale.

• À lire aussi: On vous présente les trois possibles candidates pour le poste de DG du Canadien de Montréal

«Je suis assis. Je bouge pas. 45 minutes de retard. On est assis. L’agent de bord vient, bête. “Monsieur, relevez votre dossier”, pis j’ai mon masque qui est juste en-dessous du nez. “Replacez votre masque. Ça fait deux fois que je vous le dis”. Je dis OK, j’espère qu’il n’y en aura pas une troisième. That’s it», a raconté le récipiendaire des trophées Hart et Vézina en 2002.

«”La sécurité s’en vient! On retourne l’appareil! Je vous sors de l’avion.” Là, j’ai dit “Tu me niaises?” [...] Ben, tabarnane. L'avion revient. Deux polices. Esti, je me fait escorter pour vrai! [...] Y’a neuf personnes! J’ai mon esti de cubicule fermé! La fille en avant se retourne pis dit “Je comprends pas. T’as rien fait. T’as pas parlé.” J’ai répondu un petit peu bête, c’est quoi le problème?», a expliqué Théodore, visiblement encore en colère à la suite des événements.

• À lire aussi: Voici les meilleurs (et surtout les pires) moments du CH en 2021

Après avoir ensuite élaboré sur le processus de plainte décevant qu’il a entrepris, le numéro 60 a interpellé directement le PDG d’Air Canada Michael Rousseau, dans sa langue.

«Le CEO, là, Michael Rousseau, y’a un nom français, mais il le parle pas. Je peux le dire en anglais: “Michael Rousseau, your fu**ing staff is awful! Pick it up a notch, buddy.” Parce qu’il comprend pas le français. Heille, c’est le CEO d’Air Canada pis il parle pas un mot de français. C’est beau les boys. C’est beau Air Canada», lance-t-il, en réservant une salve d’applaudissements sarcastiques au transporteur aérien.

Il conclut l’anecdote mi-en beau joual vert mi-déterminé à faire passer son message selon lequel il s’est «senti abusé» par son expérience non-aéronautique.

• À lire aussi: La nouvelle murale du Centre Bell s'attire les foudres des partisans

Pour ceux que ça intéresse, ça commence à 51:22 dans le YouTube ci-dessous.


À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet