L'obsession pour ses toutous du prince Andrew était un calvaire pour ses femmes de chambre | Le Sac de chips
/potins

L'obsession pour ses toutous du prince Andrew était un calvaire pour ses femmes de chambre

Image principale de l'article L'obsession pour ses toutous était un calvaire
AFP

Le prince piquait une crise lorsque ses ours en peluche n'étaient pas bien alignés.

Dans un documentaire sur le controversé prince Andrew, diffusé sur la chaîne anglaise ITV, l'ancien garde de sécurité du prince, Paul Page, a fait des confidences pour le moins surprenantes sur le fils de la reine. 

• À lire aussi: Hugh Hefner, le patron de Playboy, exigeait des orgies cinq soirs par semaine et droguait les femmes, selon un nouveau documentaire

Selon lui, Andrew piquait de grosses crises lorsque sa collection de toutous n'était pas arrangée de la manière dont il le souhaitait. Un tempérament qui menait la vie dure aux femmes de chambre, sur lesquelles il criait sans réserve.

«Il y avait environ 50 ou 60 jouets en peluche placés sur le lit et, en gros, il y avait une carte que l’inspecteur nous a montrée dans un tiroir et c’était une photo de ces ours placés au bon endroit», a confié l’ancien garde, lequel était chargé de la sécurité du prince entre 1998 et 2004. 

«La raison d’avoir cette image plastifiée à proximité était que si ses ours n’étaient pas remis dans le bon ordre par les femmes de chambre, il criait et hurlait.»

• À lire aussi: Le prince Harry dans une bataille judiciaire contre le gouvernement britannique

Le journal The Sun a reproduit la carte en question, un objet qui terrifiait les domestiques du palais. 

En 2019, l'auteure Elizabeth Day avait déjà évoqué cette collection de peluche, déclarant: «Cela semblait plutôt étrange qu’un homme adulte soit si amusé par des jouets en peluche.»

Le prince était en fin de trentaine à l'époque où Paul Page était son garde de sécurité.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s

Sur le même sujet