«C’est Joe Rogan ou moi»: Neil Young demande à ce que sa musique soit retirée de Spotify | Le Sac de chips
/potins

«C’est Joe Rogan ou moi»: Neil Young demande à ce que sa musique soit retirée de Spotify

Image principale de l'article Neil Young menace de quitter  Spotify

Dans la sphère médiatique, peu d’individus sont plus dangereux que Joe Rogan.

• À lire aussi: Un humoriste se moque de l’insignifiance de Joe Rogan avec une parodie de 12 heures de son podcast

• À lire aussi: Le roi des coucous avale un médicament controversé en ondes en criant des choses idiotes

• À lire aussi: Le célèbre podcasteur Joe Rogan est atteint de la COVID-19 et il se soigne avec un médicament controversé

Depuis des années, l’ancien animateur de Fear Factor donne une tribune à des figures controversées pour son balado, sans jamais questionner leurs propos problématiques. Depuis la pandémie de COVID-19, cela n’a fait qu'empirer.

L’humoriste s’oppose fermement aux vaccins et au port du masque obligatoire, en plus de faire la promotion de traitements non-approuvés et potentiellement dangereux.

Ce n’est pas difficile de trouver quelqu’un sur le web qui propage les mêmes faussetés que Rogan. Cependant, peu d’entre eux sont écoutés par autant de gens que lui.

Chaque semaine, environ 11 millions de personnes écoutent le Joe Rogan Experience (JRE). C’est plus que La Semaine est (encore) jeune mettons.

Étant donné que Rogan produit son propre balado, il peut essentiellement dire ce qu’il veut sans avoir à répondre à qui que ce soit, ce qui commence à inquiéter plusieurs experts.

La semaine dernière, près de 300 médecins et sommités du monde de la science ont signé une lettre ouverte demandant à Spotify (qui distribue en exclusivité le JRE) de mettre fin à la désinformation qui se dit sur sa plateforme.

Cependant, comme depuis le début de la pandémie, le cri du cœur des gens de la science n’a malheureusement pas touché grand monde. 

Là, ce sont les artistes qui commencent à en avoir assez.

Lundi soir, le chanteur Neil Young a envoyé une lettre à sa maison de disques et à son gérant demandant que l’entièreté de son catalogue soit retirée du site de diffusion en continu.

«Je fais ceci parce que Spotify répand de la fausse information sur les vaccins, causant potentiellement la mort de ceux qui croient la fausse information qu’elle a répandu», a écrit le musicien de 76 ans, qui rejoint autour de six millions d’auditeurs par mois.

«Je veux que Spotify sache que je veux que toute ma musique soit retirée de sa plateforme. Ils peuvent avoir Rogan ou Young. Pas les deux.»

Au moment de l’écriture de ces lignes, Spotify n’a pas réagi à la sortie de Neil Young, et la musique de ce dernier est toujours disponible sur la plateforme. Maintenant, il reste à voir si d’autres artistes pro-science vont rejoindre Neil.

Si vous n’avez jamais écouté l'album Rust Never Sleeps, c’est le temps.

Aussi sur le Sac de chips:

s

s

s

Sur le même sujet