Adidas fait polémique avec ses publicités de soutiens-gorge montrant des seins nus | Le Sac de chips
/unbelievable

Adidas fait polémique avec ses publicités de soutiens-gorge montrant des seins nus

Image principale de l'article Polémique pour des pubs montrant des seins nus
Instagram Adidas

Les soutiens-gorge et les seins sont appelés à faire bon ménage, mais des seins nus peuvent-ils seuls évoquer des soutiens-gorge? C’est la question que pose malgré elle la récente campagne d’Adidas pour sa collection de 43 modèles de brassières de sport.

Adidas a décidé de frapper fort avec sa campagne de publicité pour ses nouveaux soutiens-gorge destinés aux femmes qui pratiquent une activité physique: l’affiche présente 25 bustes avec des paires de seins, tous de formats et couleurs différents, aux tétons visibles.

• À lire aussi: Elle allaite son chum deux fois par semaine

«Nous pensons que les poitrines des femmes, quelles que soient leurs formes et leurs tailles, méritent soutien et confort. C'est pourquoi notre nouvelle gamme de soutiens-gorge de sport comprend 43 styles, afin que tout le monde puisse trouver la bonne taille», annonce le message sur Twitter qui accompagne le visuel. 

Mais cet hommage à la diversité féminine n’a pas reçu le succès escompté: les commentaires sont très critiques envers la marque allemande, accusée de chercher le «sensationnalisme», d’autant que le produit vendu, les fameuses brassières de soutien, ne sont pas visibles. 

Évidemment, d’autres personnes se plaignent de l’exposition des enfants à cette image qu’elles considèrent comme impudiques, à l’instar de celles qui s’offusquent d’une photo de femme allaitant. 

• À lire aussi: Sept Brésiliennes défendent la liberté du corps de la femme en s'exhibant seins nus sur la plage

«Il est important de normaliser le corps humain et d'aider les générations futures à se sentir confiantes, et surtout sans honte», a répondu la marque, précisant: «Nous voulons célébrer les corps dans toute leur gloire et montrer fièrement à quel point nous sommes tous différents», tout en prenant piteusement le parti de sortir sur les réseaux sociaux une version de l’image avec les tétons floutés... 

La chroniqueuse Arwa Mahdawi, du Guardian, pense cependant que ce genre de publicité est nécessaire, parce qu'elle fait tomber des tabous.

«Contrairement aux poitrines masculines, les seins des femmes sont encore ridiculement sexualisés - à tel point que les tétons féminins sont censurés sur Instagram. La publicité d'Adidas est peut-être un moyen éhonté d'attirer l'attention, mais tout ce qui contribue à normaliser les tétons me va», a-t-elle écrit.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s

Sur le même sujet