Le père d’une journaliste assassinée en direct sur Facebook a transformé la vidéo du meurtre en NFT pour essayer de la faire disparaître du web | Le Sac de chips
/unbelievable

Le père d’une journaliste assassinée en direct sur Facebook a transformé la vidéo du meurtre en NFT pour essayer de la faire disparaître du web

Image principale de l'article La vidéo du meurtre transformée en NFT

Le paternel d’une reporter qui a été tuée en même temps que son caméraman, il y a 7 ans, a fait une ultime tentative pour faire retirer d’Internet les images du meurtre.

Selon ce que rapporte le Washington Post, Andy Parker (le papa d’Alison Parker, tuée dans ce meurtre crapuleux) a fait transformer la vidéo du meurtre en NFT (non-fungible token) dans l’espoir de pouvoir revendiquer la propriété du droit d'auteur sur celle-ci et de pouvoir poursuivre les réseaux sociaux qui l’effreindraient.

• À lire aussi: Un tiktokeur poignardé à mort en défendant sa mère de son beau-père

«C’est un Hail Mary, un geste désespéré», a indiqué Parker au quotidien de la capitale américaine.

L’avocat Adam Massey de la firme C.A. Goldberg a conseillé le père éploré dans ce dossier, lui expliquant que les NFTs peuvent être utilisés pour revendiquer le droit d'auteur sur une vidéo.

«Pour les victimes d’images horribles diffusées sur le web, de façon malheureuse et inappropriée, les droits d’auteur peuvent devenir un outil efficace», a indiqué le membre du Barreau.

• À lire aussi: Un politicien américain fait scandale avec sa photo de Noël familiale

C’est donc ce qu’a fait Andy Parker, en décembre dernier, en créant un NFT de la scène horrible sur la plateforme Rarible.

Cependant, les disputes légales impliquant les NFTs et les droits d’auteur étant relativement récentes, il n’est pas clair si la tactique de Parker portera fruit.

La vidéo originale de la fusillade appartient à Gray Television, qui a fait savoir par la voix de son chef des affaires juridiques Kevin Latek que la vidéo ne montre pas le meurtre d’Alison Parker parce que «la vidéo ne montre pas l’assaillant ou la fusillade lors de l’incident horrible».

Depuis le meurtre en août 2015, la séquence où le meurtrier s’approche d’Alison Parker, arme à la main, a été diffusée à répétition sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s


Sur le même sujet