Dyson va lancer des (étranges) écouteurs Bluetooth purificateurs d’air | Le Sac de chips
/unbelievable

Dyson va lancer des (étranges) écouteurs Bluetooth purificateurs d’air

La firme Dyson, renommée pour la puissance de ses aspirateurs, va bientôt mettre sur le marché son tout premier accessoire électronique portatif.

Comme le rapporte The Guardian, Dyson a décidé de mettre à profit son expertise dans le domaine de la purification de l’air pour produire des écouteurs Bluetooth à suppression de bruit destinés aux mélomanes (et «balodomanes», si ce mot existe) urbains qui souhaitent se promener en ville en respirant de l’air pur.

• À lire aussi: Un idiot s’endort avec ses AirPods et se réveille avec une bien mauvaise surprise

Le Dyson Zone (c’est le nom de l’appareil) a cependant l’air tout droit sorti d’un film de science-fiction.

Les écouteurs massifs couvrent complètement les oreilles, tandis qu’un genre de masque de plastique relie ces dernières en couvrant la bouche et le nez de la personne qui le porte.

L’appareil a un double usage: faire fi de la pollution atmosphérique en fournissant de l’air pur à son utilisateur, tout en évitant les nuisances liées à la pollution sonore, grâce à la technologie de suppression de bruit.

• À lire aussi: Une jeune femme avale son AirPod par inadvertance et le rejette par les voies naturelles

«La pollution de l’air est un problème global. Cela nous affecte partout où nous allons. À nos domiciles, à l’école, au travail et lorsque nous voyageons, que ce soit à pied, à vélo ou dans les transports publics ou privés. Le Dyson Zone purifie l’air que vous respirez en vous déplaçant. Et contrairement aux masques faciaux ordinaires, il fournit un apport en air frais sans même toucher votre visage», a déclaré l'ingénieur en chef chez Dyson, Jake Dyson.

Pour ce faire, l’air est aspiré sur le devant du masque par un moteur et un compresseur. Il est ensuite filtré par un filtre double couche qui permet de retenir 99% des particules de pollen, de bactéries ou de poussières qu’il contient.

En principe, tout ce qui est supérieur à une taille de 0,1 micron devrait être filtré par l’appareil.

• À lire aussi: Il avale son écouteur sans fil en dormant

L’air est ensuite propulsé vers l’utilisateur par l’intérieur de la visière (ou plutôt «bouchière», dans ce cas-ci), ce qui lui crée une poche d’air frais à consommer par le nez ou la bouche.

Le Dyson Zone est de plus doté de capteurs qui permettent de déterminer à quelle vitesse l’usager se déplace et d’ainsi ajuster la quantité d’air produite en fonction de cela.

Par exemple, une personne faisant du jogging pourrait consommer jusqu’à cinq litres d’air pur à la seconde.

Un autre capteur permet quant à lui de mesurer le niveau pollution atmosphérique et d’envoyer ces données à votre téléphone cellulaire pour qu’une notification vous avertisse éventuellement qu’il est temps de procéder au remplacement du filtre.

Dyson calcule qu’un filtre devrait avoir une durée de vie d’environ 12 mois dans un environnement semblable à celui de l’Europe ou dans des endroits moins pollués.

• À lire aussi: On a essayé un appareil auditif bon marché et c’était une expérience un peu psychédélique

Les écouteurs, quant à eux, sont des appareils d’une technologie semblable à ce que l’on trouve chez des grandes marques comme Bose.

La batterie du Dyson Zone peut durer jusqu’à 4,5 heures en mode de purification le moins élevé ou 90 minutes au paramètre le plus intense.

En mode «écouteurs seulement», ils peuvent durer jusqu’à 40 heures.

Ils devraient être disponibles à l’automne et se détailler à un coût variant entre 819 et 1638 dollars canadiens.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s


Sur le même sujet