Guy A. Lepage revient sur l’histoire de l'utilisation sans autorisation de son image par le Parti conservateur du Québec | Le Sac de chips
/potins

Guy A. Lepage revient sur l’histoire de l'utilisation sans autorisation de son image par le Parti conservateur du Québec

Image principale de l'article Il revient sur la saga de l'image du PCQ
Photos Agence QMI

En entrevue pour un podcast, l’animateur de Tout le monde en parle a expliqué les raisons derrière sa montée de lait à l’égard du parti d’Éric Duhaime.

Invité à commenter la bourde du Parti conservateur du Québec qui, plus tôt cette semaine, a publié sur Twitter un photoroman le mettant en vedette sans son consentement, Guy A. Lepage a livré le fond de sa pensée au podcast Le Super Matozoïde.

• À lire aussi: Guy A. Lepage fustige le Parti conservateur du Québec, qui a utilisé son image sans autorisation

Rappelons qu’à la suite du dévoilement de la refondation du système de santé québécois par le ministre Christian Dubé, le PCQ avait publié ce gazouillis maladroit, qui est maintenant supprimé.

Capture d'écran / Twitter


Pour Lepage, le fait que le Parti conservateur du Québec soit une formation politique est un aspect important à prendre en compte.

«C’est pas le magazine Croc. Tu comprends ce que je veux dire? C’est à des fins partisanes. C’est pas un humoriste... C’est pas Arnaud Soly qui a pris ces photos-là pis qui a fait cette joke-là. C’est un parti politique. Est juste là, la différence», a-t-il déclaré à l’animateur du balado Mike Tremblay.

• À lire aussi: Marc Labrèche fait une chorale de Guy A. Lepage et c’est tordant

En ce qui concerne l’implication d’Éric Duhaime dans cette saga, Lepage n’a pas été impressionné.

«Honnêtement, je ne pense pas que c’est lui qui a fait ça. Sauf que c’est la job d’un chef de parti de mettre ses limites. De dire, ça, j’embarque pas là-dedans. Et honnêtement, c’est pas bon pour le parti. C’est supposé être un parti sérieux qui se cherche 125 candidats pour présenter un nouveau programme aux prochaines élections. Si t’as une gang de tawouins qui font des affaires de même, c’est pas avec ça que tu vas aller te chercher des votes», a-t-il ajouté.



Même si le tweet en question est dorénavant effacé, le membre de RBO dit ne pas avoir reçu d’excuses de la part du PCQ ou de son chef.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet