Un homme est arrêté pour s’être masturbé quatre fois dans un avion | Le Sac de chips
/unbelievable

Un homme est arrêté pour s’être masturbé quatre fois dans un avion

Image principale de l'article Il est arrêté pour s’être masturbé dans un avion
Photo Fotolia

Est-il possible d’avoir une sexualité tordue au point de se masturber quatre fois dans un avion bondé, confortablement assis dans son siège? Il semble que oui.

Cet événement qui dépasse l’entendement s’est bel et bien produit samedi, sur le vol 3814 de la compagnie Southwest Airlines, reliant Seattle et Phoenix, aux États-Unis. Un vol de seulement trois heures.

• À lire aussi: Nu, drogué et possession d’armes, il se masturbe dans sa voiture après un accident

Le désaxé dans cette affaire s’appelle Antonio Sherrodd McGarity. Ce dernier était assis dans le siège 11F, juste à côté d’une femme qui ne le connaissait pas.

La pauvre femme a raconté aux policiers qu’à peine quelques minutes après le décollage, son voisin de siège a descendu ses pantalons et ses sous-vêtements pour s’adonner tout bonnement à une petite séance de plaisir en solo.

«McGarity s’est masturbé avec son pénis bien en vue à quatre occasions différentes, utilisant tantôt sa main droite, tantôt sa main gauche. La passagère soupçonne que McGarity a éjaculé puisqu’elle l’a vu lécher une substance blanchâtre sur ses doigts», peut-on lire dans les documents de cour.

• À lire aussi: Un auteur s’est masturbé pendant une rencontre Zoom et a été suspendu de son emploi

Antonio Sherrodd McGarity a été arrêté par les policiers dès sa descente de l’avion à l’aéroport de Phoenix, en Arizona.

Interrogé par le FBI, le suspect a indiqué qu’il était parfaitement conscient que la femme assise à côté de lui le voyait se masturber, mais que selon lui, ses agissements obscènes ne la rendaient pas inconfortable.

McGarity aurait mentionné aux autorités que son comportement durant le vol avait été «coquin», sans plus.

• À lire aussi: Des hommes se masturbent en utilisant des peaux de bananes

Le suspect dans cette affaire, dont le nom est en train de faire le tour du monde – pour les mauvaises raisons –, a été banni à vie des vols de la compagnie Southwest Airlines.

Il fait également face à des accusations criminelles fédérales qui pourraient lui valoir une peine d’emprisonnement de 90 jours et une amende de 500$.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet