Forcé de quitter l’aréna après avoir reçu un bâton de Suzuki | Le Sac de chips
/unbelievable

Forcé de quitter l’aréna après avoir reçu un bâton de Suzuki

Image principale de l'article Il reçoit un bâton et doit quitter l’aréna
Photo AFP

Un jeune partisan du Canadien de Montréal qui s'était déplacé au Scotiabank Arena de Toronto pour assister au match entre le Tricolore et les Maple Leafs, samedi soir, a vécu une expérience douce-amère.

• À lire aussi: La première entrevue de Guillaume Latendresse en tant que joueur de hockey était hilarante

• À lire aussi: Justin Bieber nargue les partisans du Canadien pendant son spectacle au Centre Bell

Accompagné de son père Steven Beauparlant, le garçon prénommé Hunter se trouvait dans les premières rangées près de la patinoire afin de voir à l’œuvre les joueurs du Canadien durant la séance d’échauffement. Aux dires du paternel, qui a pris la parole sur Twitter, son fils a tenté de saisir une rondelle lancée à son intention par l’attaquant Nick Suzuki; toutefois, il a été incapable de l’attraper et a même subi une blessure à la lèvre en essayant de la prendre.

Comme l’a rapporté sur Twitter le site The Athletic, Suzuki est sorti de la patinoire pour lui remettre un bâton autographié de sa main, ce qui a plu au principal intéressé. Steven Beauparlant a d’ailleurs souligné qu’en constatant le malheur de ce jeune amateur, Suzuki a voulu s’assurer qu’Hunter ait bel et bien un souvenir inoubliable entre ses mains. 

Par contre, la suite de la soirée fut moins rose. Un employé se serait ensuite dirigé vers le père et son fils pour les aviser qu’ils ne pouvaient demeurer dans l’aréna avec le bâton en main, celui-ci étant considéré comme une arme. Le duo a préféré quitter les lieux avec en main le fameux objet.

La suite?   

L’histoire pourrait connaître une suite, car autant le Canadien que les Leafs risquent d’y ajouter leur grain de sel. À Montréal, l’organisation étudie le dossier, d’après le réseau TSN. Il faudra voir si le Bleu-Blanc-Rouge prendra la balle au bond en invitant les Beauparlant au Centre Bell. De nombreux gazouillis d’amateurs sur Twitter demandent d’ailleurs à Chantal Machabée ainsi qu’à l’organisation du CH de donner une paire de billets à Hunter et son père.

À Toronto, le directeur du service à la clientèle de Maple Leaf Sports & Entertainment, Mike Wendling, s’est par ailleurs manifesté sur Twitter pour demander au père de l’enfant de le contacter en privé.

À voir aussi sur le Sac de chips:   

s

s

s

Sur le même sujet