Un reportage à télé française parle du sirop d’érable comme du «poumon économique du Québec» et ça nous fait rouler des yeux | Le Sac de chips
/zoneassnat

Un reportage à télé française parle du sirop d’érable comme du «poumon économique du Québec» et ça nous fait rouler des yeux

Image principale de l'article Le sirop d’érable, «poumon économique du Québec»?
Captures d'écran / France TV Info

La télévision française l’a encore échappé en parlant de la Belle province!

Dans un reportage diffusé mardi soir au 20 heures, le bulletin télévisé de France 2, on peut entendre, d’entrée de jeu, une journaliste parler du sirop d’érable comme étant «le poumon économique du Québec».

• À lire aussi: Une émission matinale française parle de Montréal et évidemment, nous ne sommes pas à l’aise

Rien de moins!


L’industrie acéricole est évidemment une activité économique (et culturelle) importante au Québec, mais de là à la qualifier de «poumon économique», il y a une marge qu’on aurait hésité à franchir.

Habituellement, l’expression «poumon économique» désigne la principale industrie ou le lieu où se concentrent la plupart des industries d’une ville, d’une région, ou d’un pays.

• À lire aussi: Un magazine français parle à nouveau du Québec et on ne peut s’empêcher de sourire un peu

Comme le faisait remarquer sur Facebook le journaliste et ancien animateur de l’émission radiophonique Les Années lumières, Yanick Villedieu, la proportion du sirop d’érable dans l’ensemble du PIB québécois est loin d’en faire le «poumon économique».

Faut le faire ! Le sirop d'érable, selon un reportage de France 2 dans son téléjournal de ce soir, est "le poumon...

Publié par Yanick Villedieu sur Mardi 19 avril 2022


Selon l’Institut de la statistique du Québec, notre PIB s’élevait à 387 milliards de dollars en décembre 2021.

Et selon ce document du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), «au Québec en 2020, les ventes de 513 M$ de produits acéricoles par les producteurs ont créé 2 800 emplois directs et généré des retombées économiques de 303 M$ en valeur ajoutée».

• À lire aussi: 13 choses qui vous feront pleurer de rire dans un portrait de Ricardo en France

513 millions de dollars sur 387 milliards de dollars, ça donne environ 0,13%, ou 1,3 millième.

Pile poil comme l’avançait Villedieu dans sa publication...

Pour le reste de reportage, soyons beaux joueurs: l'équipe de France 2 a somme toute réussi à bien résumer, pour les néophytes, les différents enjeux ayant trait avec l’industrie acéricole au Québec.

• À lire aussi: Le ELLE France s'excuse auprès des Québécois

Et ce, sans trop tomber les habituels clichés!

C’est comme s’ils avaient pris le temps de lire notre petit guide de choses à ne pas faire, pour les médias français, lorsqu’ils parlent du Québec.

Il faut dire qu’il était temps...

À voir aussi sur le Sac de Chips:   

s

s

s


Sur le même sujet