Jean-François Lisée réagit avec humour au fait qu’il aime une page de «pitounes» sur Instagram | Le Sac de chips
/zoneassnat

Jean-François Lisée réagit avec humour au fait qu’il aime une page de «pitounes» sur Instagram

Image principale de l'article Il aimait une page de «pitounes» et en rigole
Photo Agence QMI + Capture d'écran / Instagram

Dans sa biographie sur Twitter, Jean-François Lisée se dit «partisan du sens de l’humour».

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est fidèle à ses convictions puisqu’il a su faire preuve d’un sens de l'autodérision hors du commun, ces derniers jours.

• À lire aussi: Le compte Instagram du pape François surpris à «aimer» une photo d’une jeune femme peu vêtue

Tout a commencé le 6 mai dernier quand un usager de Reddit a signalé, dans le sous-groupe consacré au Québec, que Lisée «follow des drôles de compte sur IG».

Par «drôles de compte», cet internaute voulait dire une page qui republie des photos de jeunes femmes le plus souvent fort peu vêtues.

Capture d'écran / Instagram


«Tous les jours, les plus beaux rondins de bois», peut-on d’ailleurs lire comme description sur la page «Bonjour Pitoune».

Et bien sûr, l’ancien député de Rosemont est apparemment un abonné de compte spécialisé en foresterie et en sylviculture.

Sauf que!

Lisée a étonnamment eu vent de l’affaire et est revenue sur celle-ci dans son balado hebdomadaire consacré aux actualités politiques.

• À lire aussi: Le Vatican enquête dans le dossier du pape qui «aime» une photo osée sur Instagram

«Récemment, amis et inconnus bienveillants m’ont avisé que mon nom circulait sur les internets pour une raison qui ne leur apparaissait pas optimale à la bonne gestion de mon image publique», déclare-t-il d’entrée de jeu dans l’épisode nommé Les pitounes et moi.

Il admet ensuite que la capture d’écran publiée sur Reddit montrait son nom, en tant qu’abonné à un compte qui met «en valeur des Québécoises aux formes généreuses».

«Et je précise que si l’utilisation de tissu est parfois minimaliste, ces demoiselles restent habillées, du moins, dans l’état actuel de ma recherche», se défend-il.

• À lire aussi: Le rappeur Kodak Black filmé en position embarrassante à une partie de hockey

«Sans vouloir aucunement mettre en cause la qualité du travail, le jugement ou les choix de vie des participantes de Bonjour Pitounes, je me suis désabonné dès qu’on m’a informé de mon abonnement», a toutefois indiqué celui qui fut ministre des Relations internationales et de la Francophonie dans le gouvernement Marois.

Il passe ensuite en revue, avec un ton pince-sans-rire, les différentes hypothèses pouvant expliquer cet abonnement gênant.

Lisée évoque notamment la piraterie, en nous rappelant que Jocelyne Cazin, Martine Ouellet et Stephen Harper avaient déjà plaidé cette défense.

• À lire aussi: L’influenceuse Noémie Dufresne se brasse les fesses pendant que son bébé boit l’eau de la toilette

En conclusion, il raconte sa «première peine d’internet», qui met en vedette «une comédienne québécoise de renom»: une anecdote délicieuse!

Bref, Jean-François Lisée aurait pu chercher à se défiler ou inventer des excuses, mais le fait qu’il ait choisi d’aborder la situation de front, avec une pincée d’humour, l’honore.

Et ça fait du bon matériel pour le Sac de Chips...

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet