Un membre du jury explique pourquoi Amber Heard doit payer plus que Johnny Depp | Le Sac de chips
/potins

Un membre du jury explique pourquoi Amber Heard doit payer plus que Johnny Depp

Image principale de l'article Voici pourquoi Heard doit payer plus que Depp
AFP

Amber Heard et Johnny Depp ont été tous deux reconnus coupables de diffamation et condamnés, mais dans des proportions bien différentes. Amber Heard devra payer 10,35 millions de dollars de dommages compensatoires et punitifs à son ex-conjoint, qui, lui, devra débourser 2 millions de dollars de dommages compensatoires à son accusatrice.

• À lire aussi: Un procès «décourageant» pour les victimes de violence conjugale

• À lire aussi: Johnny Depp retourne en cour pour des accusations de violence contre un collègue

La très grande différence des peines peut paraître incompréhensible à certains, à commencer par Amber Heard qui n'a pas hésité à déclarer, sur NBC News, que le procès avait été influencé par les réseaux sociaux.

AFP

L’un des sept membres du jury a accepté de parler à un journaliste d’ABC sous le couvert de l'anonymat pour explique ces disparités. 

Et la raison n'a rien à voir avec Twitter ni TikTok: Amber Heard ne les a tout simplement pas convaincus et ses dépositions lui ont semblé mettre en avant des contradictions entre ses actes et les faits évoqués.

«Ils avaient des disputes de couple. Ils se criaient dessus mutuellement. Je ne pense pas que ça donne raison à l’un ou à l’autre. C’est ce qu’il se passe quand on se dispute. Mais pour arriver au niveau de ce qu’elle affirmait, il n’y avait pas assez ou pas du tout de preuves pour soutenir ce qu’elle avançait. Si vous êtes une femme battue, pourquoi acheter à l’autre, "l’agresseur", un couteau? Si vous voulez vraiment que Johnny Depp décroche des drogues, pourquoi en prenez-vous en sa présence?» se demande-t-il.

Les «preuves» matérielles présentées par l’actrice soulignent, elles aussi, la fragilité du témoignage. 

Ainsi, Amber Heard décrit Johnny Depp comme un grand consommateur de drogues et d’alcool et elle utilise une photo de l’acteur écroulé comme preuve. 

AFP

«Mais, dit le juré, si vous mélangez de l’alcool avec de la marijuana, c’est comme ça que vous allez finir – vous perdez connaissance. On a discuté longuement de toutes les drogues qu’elle affirmait qu’il prenait, et la plupart sont des drogues qui vous éteignent. Vous ne devenez pas violent avec ces drogues. Vous devenez un zombie, comme on le voit sur les photos.»

• À lire aussi: L'avocate de Johnny Depp qualifie les rumeurs de romance entre eux de «sexistes»

• À lire aussi: Kate Moss est allée applaudir Johnny Depp en spectacle

Pas plus convaincantes ne sont les photos d’Amber Heard couverte de bleus. 

«Elle ne sort jamais sans maquillage, mais pour déposer une demande d’injonction d’éloignement au tribunal, elle ne se maquille pas et son attaché de presse est avec elle. Ces choses s’ajoutent et commencent à devenir difficiles à croire», indique le membre du jury, qui n’a pas davantage apprécié l’attitude d’Amber Heard au tribunal et qui met en doute sa sincérité.

«C’était comme si elle pouvait passer d’une émotion à une autre en un claquement de doigts. Elle répondait à une question, se mettait à pleurer, et deux secondes plus tard, elle était glaciale. Ça n’avait pas l’air naturel», a-t-il souligné, expliquant que les jurés avaient surnommé cela les «larmes de crocodile».

Les sept jurés (cinq hommes, deux femmes) n’ont pas non plus apprécié qu’Amber Heard conserve l’argent du divorce, alors qu’elle avait annoncé qu'elle avait reversé ces 7 millions de dollars à des associations caritatives. 

Elle a non seulement menti – puisqu’elle avait affirmé dans une entrevue avoir donné l’intégralité de la somme, alors qu’elle n’en avait versé qu’une infime partie –, mais en plus l’excuse qu’elle a apportée au tribunal (devoir conserver l’argent pour se défendre par un procès intenté par Johnny Depp) ne collait pas avec la chronologie des faits. 

«Le fait qu’elle n’ait pas donné beaucoup, c’était hypocrite», a commenté le juré.

• À lire aussi: Haine sur les réseaux sociaux : le sexisme et le racisme ont le champ libre

Celui-ci s’est aussi exprimé sur les commentaires d’Amber Heard après le procès, qui a accusé le jury d’avoir été manipulé et influencé par les réseaux sociaux, favorables majoritairement à Johnny Depp. 

«Ce n’est pas vrai. Les réseaux sociaux n’ont eu aucun impact sur nous. Nous nous sommes concentrés sur les preuves. Nous n’avons pas pris en compte ce qu’il se passait en dehors du tribunal. [...] Il y avait des accusations graves et beaucoup d’argent en jeu, nous n’avons pas pris ça à la légère», a-t-il insisté en précisant que ni lui ni au moins trois autres membres du jury n’avaient de compte Twitter.

Cette mauvaise impression et la faiblesse de son argumentation et des preuves qu’elle a avancées ont donc valu à Amber Heard d’écoper de lourds dommages punitifs, dont est exempté Johnny Depp. 

L’actrice, qui dit vouloir «que les gens me voient comme un être humain» dans l’entrevue filmée qu’elle a donnée à NBC News, aura peut-être l’occasion d’être plus convaincante auprès d’un nouveau jury, puisque son avocate a annoncé qu’elle avait l'intention de faire appel du jugement. 

Encore faut-il que l'appel soit accepté. Johnny Depp, qui avait perdu son procès en diffamation contre le Sun au Royaume-Uni et dans lequel Amber Heard avait témoigné, s'était vu refuser sa demande d'appel.

À VOIR AUSSI 

s

s