Normand Brathwaite révèle avoir eu une relation sexuelle complète avec une chanteuse connue des années 80, sous une couverture, dans une calèche, pendant le défilé du Carnaval de Québec | Le Sac de chips
/potins

Normand Brathwaite révèle avoir eu une relation sexuelle complète avec une chanteuse connue des années 80, sous une couverture, dans une calèche, pendant le défilé du Carnaval de Québec

Image principale de l'article Il fait une révélation étonnante sur sa sexualité
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Invité au balado L’apéro piquant de Sophie Durocher et Richard Martineau, Brathwaite a fait plusieurs révélations croustillantes.

Appelé à commenter l’impact que peuvent avoir eu les blagues parfois déplacées de certains humoristes sur des chanteuses des années 1980 et 1990, l’animateur de Piment Fort a d’abord étonné ses hôtes en leur dévoilant qu’il avait déjà entretenu une relation avec Belgazou.

• À lire aussi: Un chanteur masqué réussit à tromper tout le monde

Belgazou, on s’en souvient, était l'une des cibles préférées du groupe Rock et Belles Oreilles (RBO).

«Écoute, moi, j’ai sorti avec Belgazou», lance Brathwaite à mi-chemin de la conversation d’une heure, avant de préciser que c’était avant l’époque où il était en couple avec la chanteuse Johanne Blouin.

La chanteuse Diane Guérin, alias Belgazou, et Normand Brathwaite
11 février 1984
Photo Léopold Rousseau / Les archives / Le Journal de Québec

Le Journal de Québec

La chanteuse Diane Guérin, alias Belgazou, et Normand Brathwaite 11 février 1984 Photo Léopold Rousseau / Les archives / Le Journal de Québec


«On fait la parade, là. Tsé, la parade de Québec, là. La parade du Carnaval. Faque là, ils nous sacrent dans une calèche, mais à Sainte-Foy. Pis là, on est couchés en dessous d’une couverte dans une calèche. Pis la calèche, elle fait trois pieds, pis elle arrête. Pis là, trois autres pieds. Québec, c’est loin, là! Faque là, on est en dessous de la couverte dans la calèche. Belgazou, très belle madame. Moi, je suis célibataire, faque pouf! Dans la calèche!», raconte Brathwaite, semant toutefois le doute sur ce qui s’était précisément passé dans ladite calèche.

Qu’à cela ne tienne, Sophie Durocher lui a demandé de confirmer: «Une relation sexuelle complète?»

• À lire aussi: On a failli ne pas avoir de François Pérusse à cause de Pierre Arcand

Et Brathwaite d’acquiescer: «Complète. Et après ça, on s’est revus beaucoup.»

Ça se passe juste en dessous, vers 28:30:


L’animateur de Belle et Bum a ensuite expliqué que Belgazou et lui sont entrés en froid après qu’il eut raconté cette histoire à la radio, à l’émission Yé trop d'bonne heure.

Dans ce plus récent épisode de L’apéro piquant, Brathwaite évoque aussi le racisme au Québec («l’endroit le moins raciste au monde», selon lui), les obstacles qu’il a dû surmonter en tant que jeune comédien noir, le trac légendaire qu’il ressent avant de monter sur scène, l’amour qu’il ressent pour Denise Filiatrault et son amitié avec le regretté Mike Bossy.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet