Au Japon, des bébés sont embauchés pour divertir les aînés | Le Sac de chips
/unbelievable

Au Japon, des bébés sont embauchés pour divertir les aînés

Image principale de l'article Des bébés sont embauchés pour divertir les aînés
taka - stock.adobe.com

Une maison de retraite au Japon «embauche» des bébés pour un travail essentiel: tenir compagnie à des résidents âgés et les faire sourire. Le salaire? Des couches et du lait en poudre.

Les nouvelles recrues de l'établissement situé à Kitakyushu (sud-ouest) doivent avoir moins de quatre ans et leurs parents ou tuteurs doivent signer un contrat stipulant que les bébés et jeunes enfants peuvent se présenter au travail «quand ils en ont tout simplement envie».

• À lire aussi: Une compagnie japonaise a mis au point une «boîte à sieste» pour ses employés

Ils sont autorisés à faire une pause «lorsqu'ils ont faim, sommeil ou selon leur humeur», précise le contrat.

Plus de 30 bébés se sont inscrits jusqu'ici, chargés de remonter le moral de plus de 100 résidents, pour la plupart octogénaires, a déclaré Kimie Gondo, qui dirige la maison de retraite.

«Le simple fait de voir des bébés fait sourire nos résidents», a-t-elle dit à l'AFP, précisant qu'«il n'y a pas de tableau de service ou quoi que ce soit».

• À lire aussi: Une araignée géante japonaise pourrait bientôt arriver au Canada

Une offre d'emploi épinglée au mur de l'établissement indique en gros caractères «Nous embauchons!» et informe les candidats qu'ils seront rémunérés pour leurs services en couches et en lait en poudre.

La principale --et peut-être la seule-- responsabilité des candidats retenus sera de «se promener» dans la maison de retraite en compagnie de leurs parents ou tuteurs, peut-on lire encore.

«Les bébés restent tout le temps avec leur mère. C'est comme si on les emmenait se promener dans un parc», a expliqué Mme Gondo.

• À lire aussi: Des collèges japonais interdisent les queues de cheval parce qu’elles seraient trop sexuellement excitantes

Les habitants semblent ravis des jeunes recrues et les saluent, entament des conversations ou leur font des câlins.

«Ils sont mignons. Cela me rappelle l'époque où j'étais parent», a déclaré une résidente de la maison de retraite à une chaîne de télévision locale.

Jusqu'à présent, le projet a produit d'excellents résultats, selon Mme Gondo. «Certains des enfants s'entendent si bien avec nos résidents qu'ils sont maintenant comme de vrais grands-parents et petits-enfants».

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet