5 fois où le Québec a voté pour changer le cours de l’Histoire de la télé | Le Sac de chips
/zoneassnat

5 fois où le Québec a voté pour changer le cours de l’Histoire de la télé

Image principale de l'article  5 moments qui ont changé le cours de l’Histoire
Crédit: Martin Tremblay

 

Dans l’histoire de la télé au Québec, plusieurs moments charnières ont permis aux Québécois de faire entendre leur voix et d’ainsi changer le cours des choses. Comme quoi quand on vous donne la parole, tout peut arriver.

En attendant les élections générales provinciales qui se tiendront le 3 octobre prochain, revisitons quelques fois où les Québécoises et les Québécois se sont exprimés dans l’histoire récente de la télévision au Québec.

Voici donc 5 moments où le public a décidé de l’Histoire avec un grand «H» sur le petit écran de la province. 

Mixmania, 2002

L’une des premières téléréalités du Québec et surtout la première destinée aux ados, Mixmania 1 (saviez-vous qu’il y en a eu 4?) était diffusée sur VRAK.TV, le Musique Plus des préados de l’époque. Chaque semaine, le public pouvait voter sur certains aspects de l’émission, en choisissant le soliste de chaque groupe, ou encore le look des jeunes chanteurs.

Au total, plus de 500 000 votes ont été comptabilisés durant les dix semaines de diffusion de l’émission, incluant la grande finale, qui a fait d'Aucun Regret le groupe gagnant... même si on se souviendra plutôt de la chanson les « Les 5 doigts de la main » de Défense Urbaine.

Star Académie, 2003

La première édition de Star Académie est légendaire pour plusieurs raisons. D’abord, il s’agissait d’une des premières téléréalités où les candidats étaient filmés 24h sur 24 — tout ça avant l’arrivée des réseaux sociaux! On se rappelle aussi que c’est l’édition qui a fait connaître Marie-Mai, Emily Bégin et Annie Villeneuve, entre autres.

La finale, regardée par plus de 2,8 millions de personnes, couronne le « petit gars du Nouveau-Brunswick » Wilfred Le Bouthillier face à Marie-Élaine Thibert, qui n'avait alors que 21 ans!

Loft Story 6 : La revanche, 2009

En 2003, Loft Story arrivait au Québec, et son concept était super original pour l’époque : les candidats étaient enfermés en huis clos dans un loft, filmés 24h sur 24, 7 jours sur 7, et... ils ne faisaient pas grand-chose à part se chicaner entre eux. Plus d’un million de téléspectateurs les regardaient ne rien faire chaque semaine! 

Six ans plus tard, le public pouvait voter pour 6 candidats « all stars » qui rentraient dans le loft pour une revanche des participants marquants des cinq premières saisons. Comment oublier Priscilla (cet sa coiffure?), Kevins-Kyle et Mathieu « Cass »?

C’est finalement le «méchant» Sébastien qui a remporté les honneurs.

La Voix, 2013

Crédit: JOEL LEMAY/AGENCE QMI

À la fin de la première saison de La Voix, c’est Valérie Carpentier qui a été élue grande gagnante par le public. Elle se battait en finale contre une certaine Charlotte Cardin, rien de moins. Depuis, La Voix a généré plusieurs vedettes de la chanson de la province: Geoffroy, Matt Holubowski et Alicia Moffet sont notamment passés devant les coachs lors des trois premières saisons.

Occupation Double, 2021

L’an dernier, à OD dans l’Ouest, c’est le couple formé par Inès et Stevens (prononcé « Stivensss » par Inès elle-même) qui a, grâce au vote du public, été nommé gagnant de l’aventure. Ce faisant, le duo devenait le premier couple racisé à récolter les honneurs (ainsi qu'une maison, un char, et tout ça) en 11 saisons.

Voter lors d'émissions comme Occupation Double ou Star Académie et changer le cours de la compétition, c’est l’fun. Mais c’est encore plus l’fun (et important!) de voter pour élire des représentants qui vous ressemblent à l’Assemblée nationale. Parce que voter, c’est participer concrètement à l’avenir du Québec! C’est pour ça qu’une institution comme Élections Québec, qui assure l’intégrité, la transparence et la fiabilité des élections dans la province, vous encourage à poser ce geste simple: voter.

Le 3 octobre prochain, exprimez votre opinion en votant aux élections provinciales! Rendez-vous sur le site d'Élections Québec pour en savoir plus.