François Lambert se prend en photo sous une table pour dénoncer le travail au noir | Le Sac de chips
/potins

François Lambert se prend en photo sous une table pour dénoncer le travail au noir

Image principale de l'article François Lambert se prend en photo sous une table
Photo Facebook François Lambert

L’homme d’affaires et de réseaux sociaux François Lambert a décidé de prendre position contre le travail au noir.

Et pour ce faire, Lambert a imaginé un concept photographique créatif: il s’est photographié alors qu’il était sous une table en tenant un billet de 20 dollars.

• À lire aussi: François Lambert «stoole» un candidat, Mère ordinaire appuie QS et les chefs se préparent au débat

Comme dans l’expression, «payer en dessous de la table», si vous ne l’aviez pas encore compris.

Dans son long message Facebook, l’ancien Dragon raconte qu’il trouve «aberrant» de se faire offrir de payer sous la table en 2022.

«Non, je ne paye pas cash et non je n’encourage pas ça. Au Québec, les pertes fiscales associées au travail au noir sont de 2,5 milliards. Ce qui me dépasse, c’est de voir autant de gens dire que c’est normal. Non ce n’est pas normal!» scande celui qui s’est lancé dans l’acériculture dans les dernières années.

• À lire aussi: La bergerie de François Lambert est ravagée par un incendie et il croit à un acte criminel

«Ça pête une bulle, je sais, car je ne paye pas cash et je n’ai pas d’argent dans les paradis fiscaux (sic)», indique-t-il fièrement.

Heille toé té millionaire, payes-tu cash ? « Non ! » « Bah, tu peux me payer en dessous de la table un peu non ? » «...

Publié par François Lambert sur Jeudi 6 octobre 2022

Il conclut sa diatribe en expliquant qu’il est fier de payer sa part et de créer de la richesse avec les popcorn, les savons et les bougies qu’il vend sur son site web.

• À lire aussi: [VIDÉO] François Lambert a un «rituel de 16h» assez particulier (et un très beau maillot de bain)

Dans les faits, il a raison: c’est vrai que le travail au noir constitue un fléau qui, advenant son élimination, engraisserait grandement le porte-feuille collectif des Québécois.

On le remercie donc de s’être pris en photo sous une table pour qu’on puisse parler de ce sujet important sur notre site.

À voir aussi sur le Sac de chips: 

s

s

s


Sur le même sujet