Voici exactement ce que doivent dire les députés qui prêtent serment au roi Charles III | Le Sac de chips
/zoneassnat

Voici exactement ce que doivent dire les députés qui prêtent serment au roi Charles III

Image principale de l'article Ce que doivent dire les élus qui prêtent serment
AFP

À moins de vivre sous une roche, vous avez sûrement entendu que les élus de l'Assemblée nationale doivent prêter serment d'allégeance au roi Charles III, au grand dam du chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon, qui refuse de le faire, et de pas mal de Québécois.

Bien que les élus du Parti Québécois et de Québec solidaire ne prêteront qu’un seul serment, celui envers le peuple québécois, les députés de la Coalition Avenir Québec et du Parti libéral du Québec ont déjà juré fidélité au roi, comme le veut la tradition. 

Voici exactement ce que les élus ont dit au moment de leur assermentation:

«Je, (nom du député), déclare solennellement que je serai fidèle et porterai vraie allégeance à Sa Majesté le roi Charles III.»

Selon l’article 128 de la Loi constitutionnelle de 1867, ce serment est d'ailleurs obligatoire. Chaque député, tant au fédéral qu’au provincial, doit en effet prêter serment au monarque britannique, qui est aussi le chef d’État canadien, explique d’emblée Patrick Taillon, professeur de droit constitutionnel à l’Université Laval.

Un deuxième serment 

Rassurez-vous: le serment au monarque britannique est accompagné d'un deuxième serment, qui a été instauré par René Lévesque en 1982 et lors duquel le député promet d'«être loyal envers le peuple québécois» et d’exercer ses fonctions dans le «respect de la constitution du Québec». 

• À lire aussi: C'est quoi, au juste, le 2e serment des députés québécois?

Voici exactement ce que doivent dire les députés:

«Je, (nom du député), déclare sous serment que je serai loyal envers le peuple du Québec et que j'exercerai mes fonctions de député avec honnêteté et justice dans le respect de la constitution du Québec.»

À voir aussi:

s

s

s