Matthew Perry a failli mourir après une explosion du côlon causée par sa dépendance aux opiacés | Le Sac de chips
/potins

Matthew Perry a failli mourir après une explosion du côlon causée par sa dépendance aux opiacés

Image principale de l'article Il a failli mourir après une explosion du côlon
AFP

Matt Perry n'avait que deux pour cent de chances de survivre lorsque son côlon a éclaté à cause d'une surconsommation d'opioïdes, en 2018.

Dans son autobiographie, Friends, Lovers and the Big Terrible Thing, la star révèle avoir failli mourir à l'âge de 49 ans. 

• À lire aussi: James Michael Tyler, Gunther dans «Friends», est décédé

Lorsqu'il est sorti du coma, il a ensuite passé cinq mois à l'hôpital et a dû utiliser une poche de colostomie, qui recueille les déchets du corps, pendant neuf mois.

«Les médecins ont dit à ma famille que j'avais deux pour cent de chances de vivre. On m'a mis sous un appareil appelé ECMO, qui assure la respiration à la place du cœur et des poumons. Et c'est en quelque sorte un Ave Maria. Personne ne survit à cela», a-t-il confié à People.

«Cinq personnes ont été placées sur une machine ECMO cette nuit-là, les quatre autres sont mortes et j'ai survécu. La grande question est donc: pourquoi? Pourquoi ai-je été le seul? Il doit y avoir une raison», a-t-il ajouté.

• À lire aussi: Jennifer Aniston et David Schwimmer ont avoué avoir eu un flirt pendant le tournage de Friends

La star de Friends lève le voile sur sa dépendance à l'alcool et aux analgésiques dans ses mémoires, qui sortent le 1er novembre. 

Dans le livre, il admet qu'il prenait 55 pilules de Vicodin par jour au plus fort de sa dépendance et qu'il a été en cure de désintoxication 15 fois pour devenir sobre.

Matthew Perry a refusé de révéler à People depuis combien de temps il n'a plus touché aux médicaments, mais il a fait remarquer qu'il compte encore les jours. 

• À lire aussi: Jimmy Kimmel perd le contrôle d’un feu aux Emmys et Jennifer Aniston doit gérer la situation

Il a confié que le fait de regarder les cicatrices sur son estomac - le résultat de 14 opérations - et l'idée d'avoir un sac de colostomie pour le reste de sa vie l'aide à rester éloigné de ses addictions.

Expliquant pourquoi il a décidé de s'ouvrir maintenant sur sa dépendance, Matthew a déclaré: «Je voulais le partager une fois à l'abri d'une rechute dans le côté obscur. Je devais attendre d'être à peu près sûr d'être sobre - et éloigné de la maladie de l'alcoolisme, et de la dépendance - pour écrire tout cela».

Matthew Perry ajoute que les lecteurs seront «surpris de voir à quel point les choses ont mal tourné à certains moments et à quel point j'ai frôlé la mort».

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet