De passage dans le «village de Québec», Sugar Sammy amuse son public en créant des tensions linguistiques | Le Sac de chips
/zoneassnat

De passage dans le «village de Québec», Sugar Sammy amuse son public en créant des tensions linguistiques

Image principale de l'article Il s'amuse à créer des tensions linguistiques
Captures d'écran / Twitter Sugar Sammy

L’humoriste Sugar Sammy, qui se décrit lui-même comme un «brasseur de m*rde» sur Twitter, est en période de promotion pour son prochain spectacle.

Voulant faire de la publicité pour des spectacles qui l’amèneront à Montréal, à Québec, en Estrie et en Mauricie au printemps printemps, Sugar Sammy a publié sur Twitter, ce lundi, un court extrait d’un spectacle donné dans le «village de Québec», comme il l’écrit lui-même dans sa vidéo. 

• À lire aussi: Sugar Sammy se moque des unilingues anglophones sur Twitter

• À lire aussi: Martin Matte envoie une flèche à Sugar Sammy au Gala Les Olivier

Spécialiste pour jouer de la guitare sur les cordes sensibles des Québécois, celui qui agit aussi comme juge à l’émission La France a un incroyable talent ne s’y prive certainement pas d’aborder un de ses sujets de prédilection: la langue.

«Les Anglos, que pensez-vous de la loi 96?», dit Sammy en ouvrant la boîte de Pandore.

Avant de céder la parole à un membre anglophone de son audience, il résume la teneur du projet de loi: «La loi 96, c’est celle où ils veulent t’empêcher d’aller au cégep en anglais».

Le spectateur anglo s’exprime ensuite sur les raisons pour lesquelles il se dit «totalement contre» la loi 96, avant d’être interrompu par une spectatrice francophone qui lance: «Heille! On parle français au Québec!»

• À lire aussi: Sugar Sammy se moque de la démarche du Parti Québécois pour doter le Québec de la version emoji de son drapeau

Sugar Sammy la remet rapidement à sa place: «Attends madame! C’est un show bilingue. On peut avoir un peu d’anglais. On respecte le monsieur dans la section VIP! ... OK, balcon B?»

Le spectateur anglo qui s’était fait couper la parole poursuit en racontant qu’il est parfaitement bilingue et que le fait de connaître plusieurs langues lui a ouvert des portes.

«Et grâce à ça, il est dans la troisième rangée», rétorque habilement le comique.

Quand on est sensible au sort du français au Québec (et plus largement, en Amérique), on peut facilement tomber dans le piège de réagir émotivement aux blagues de Sugar Sammy, mais une chose est sûre: le gars a un sens de la répartie sensationnel.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s


Sur le même sujet