Une entrepreneuse française a mis au point le «corbicyclette», un hybride entre un corbillard et un vélo | Le Sac de chips
/unbelievable

Une entrepreneuse française a mis au point le «corbicyclette», un hybride entre un corbillard et un vélo

Image principale de l'article Le «corbicyclette»: mi-corbillard mi-vélo
AFP

La propriétaire d’une entreprise de pompes funèbres de Paris a récemment dévoilé une invention qui permettrait de réduire l’empreinte écologique de son industrie.

Isabelle Plumereau, fondatrice de la compagnie de services funéraires Le Ciel & la Terre, a présenté aux médias français le «corbicyclette», un véhicule mi-corbillard mi-vélo qui peut transporter un défunt à son dernier repos en toute quiétude.

• À lire aussi: Une grand-mère décédée a eu une idée de génie avant sa mort: faire distribuer des jeux de Ouija à ses funérailles

Premier corbillard-vélo de France (apparemment, il existe déjà des véhicules de ce genre aux États-Unis et au Danemark), le corbicyclette de Plumereau a coûté 20 000 euros à mettre au point.

Sur Facebook, sa créatrice le décrit comme un «nouveau rituel funéraire pour des cérémonies pleines de délicatesse, de poésie, aux sons doux de la nature».

Quand le chemin de la vie s’arrête… célébrer la vie qui s’en va 🌈 Le Ciel et la Terre met de la poésie et de...

Publié par Le Ciel & la Terre - pompes funèbres sur Lundi 24 octobre 2022


En entrevue avec le média 24 matins, elle a déclaré: «J’accompagne les familles en deuil depuis plusieurs années, cherchant toujours à insuffler douceur et poésie au moment de l’Au-revoir. Je rêvais de concrétiser cette idée depuis longtemps. Sans moteur à essence, la Corbicyclette est silencieuse, n’émet pas de gaz d’échappement, ne vibre pas. C’est de la mobilité douce.»

• À lire aussi: Le père d’une journaliste assassinée en direct sur Facebook a transformé la vidéo du meurtre en NFT pour essayer de la faire disparaître du web

Mue à la fois par la force humaine et par une assistance électrique, la bicyclette mortuaire peut transporter une charge allant jusqu’à 250 kg.

Et il faut débourser environ 300 euros pour se faire reconduire au lieu de son repos éternel en bécane, soit environ le même prix qu’avec un corbillard à moteur à combustion.

AFP

De quoi mourir d’envie de regarder dans l’angle mort avant de mourir de sa belle mort et de ne pas y aller de main morte en optant pour un croque-mort écologique.

Après tout, c’est une question de vie ou de mort.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet