Jérémy Gabriel revient sur ses propos et minimise son expulsion de chez ses parents | Le Sac de chips
/potins

Jérémy Gabriel revient sur ses propos et minimise son expulsion de chez ses parents

Image principale de l'article Il revient sur ses propos et minimise ses dires
Capture d'écran / Facebook BLVD 102,1

Dans une entrevue accordée à la radio BLVD 102,1 de Québec, Gabriel affirmait s’être fait mettre dehors de chez sa mère après avoir dévoilé son homosexualité.

Mais moins de vingt-quatre heures après que différents médias (dont le Sac de Chips) eurent repris ses propos, «le petit Jérémy» a apporté des précisions sur sa page Instagram.

• À lire aussi: La mère de Jérémy Gabriel l'a mis dehors de chez elle après qu'il soit sorti du placard

Même si on entend clairement le principal intéressé dire «Ça a été mal reçu. Ma mère m’a mis dehors» dans l’extrait de l’entrevue accordée à l’animateur Denis Gravel ayant été mis en ligne sur Facebook, Gabriel minimise cette affirmation.

Jérémy Gabriel s'ouvre sur son coming out dans le podcast de Gravel de ce soir, 19h. Ne manquez pas ça!

Publié par BLVD 102.1 sur Mercredi 23 novembre 2022

Dans une publication Facebook, il a notamment écrit: «Comme je l’ai dit dans le podcast avec Gravel, ma mère voulait que je quitte la maison. Ce soir-là, je suis allé dormir chez mes grands-parents. Le lendemain, alors que je suis au travail, ma mère me téléphone et me demande de revenir pour qu’on se parle. En tout, j’aurai été moins de 24 heures en dehors de la maison familiale.»

• À lire aussi: Jérémy Gabriel adresse un message percutant au milieu de l’humour québécois

Il explique ensuite que «sa réaction exagérée n’était pas tant par rapport à [sa] sexualité elle-même que le fait qu’elle se sentait trahie. Elle ne comprenait pas pourquoi je ne lui avais jamais avoué tout ça avant.»

C’est très dommage mais les titres et les articles des journaux à potins, c’est juste 1% de l’histoire. En janvier...

Publié par Jérémy Gabriel sur Jeudi 24 novembre 2022


Il indique également que sa «mère accepte très bien tout ça», avant de décocher quelques flèches à l’égard des «journaux à potins» qui, selon lui, aurait utilisé «un petit bout de l’expérience de vie d’une personne» pour «la détourner dans le simple but de faire du clickbait».

Bon, bien, voilà. Les pendules sont remis à l’heure.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s


Sur le même sujet