6 fois où Carey Price a fait jaser pour les bonnes ou mauvaises raisons | Le Sac de chips
/potins

6 fois où Carey Price a fait jaser pour les bonnes ou mauvaises raisons

Image principale de l'article 6 fois où Carey Price a fait jaser
Martin Chevalier / JdeM

Carey Price a fait la manchette en début de semaine alors qu’il a pris position contre le projet de loi fédérale C-21 sur le contrôle des armes à feu.

• À lire aussi: Carey Price connaissait la tragédie de Polytechnique et s’excuse

• À lire aussi: Carey Price publie une photo avec une arme de chasse et prend position contre C-21

Mais ce n'est pas la première fois que le gardien du CH fait jaser depuis son arrivée dans la grande métropole il y a de cela déjà près de 15 ans. 

Voici 6 moments où Carey Price a fait jaser de lui pour les bonnes ou mauvaises raisons: 

1. Il célèbre un arrêt de routine (comme Patrick Roy)

Alors que son équipe tirait de l’arrière 4-1 contre les Bruins de Boston au Centre Bell en 2009, Carey Price s’est fait narguer par les fans présents à la rencontre. 

Après l’arrêt de routine de Price, les partisans ont applaudi sarcastiquement le gardien qui a répondu en levant les bras dans les airs. 

Ça nous rappelle un certain Patrick Roy, qui avait été échangé quelques temps après ce geste. 

2. Son seul combat en carrière contre Tim Thomas

Bien qu’il ait un tempérament assez calme lorsqu’il se retrouve sur la patinoire, Carey Price s’est déjà battu pendant une rencontre. 

Encore une fois contre les Bruins mais cette fois en 2011, le gardien de but a croisé le fer avec le cerbère de Boston, Tim Thomas lors d’une escarmouche au centre de la glace. 

On a eu la chance de voir Price s’en prendre à des joueurs à plusieurs reprises, mais on l’a vu jeter les gants pour la seule et unique fois en 2011. 

3. Son retour au Centre Bell au début de la saison après un passage en désintox

Après avoir été à l’écart du jeu pendant plusieurs mois pour des problèmes de consommation, Carey Price a fait son grand retour devant ses partisans au début de la saison 2022-2023 lors de la présentation des joueurs. Il n’était pas en uniforme, mais la foule présente au Centre Bell n’a pas manqué de lui témoigner toute son affection. 

Évidemment, les révélations de Price au sujet de son problème d'alcool avait fait couler beaucoup d'encre quelques mois plutôt.

• À lire aussi: Carey Price avait un problème de consommation d’alcool

• À lire aussi: 7 choses croustillantes ou choquantes qu’on a apprises sur le CH dans le livre de Pierre Gervais

4. Cette vidéo «Price de Nice»

On comprend où l’organisation du CH voulait aller avec ce concept en 2011, mais on a mal aux yeux en regardant la vidéo. 

5. Lorsqu’il a perdu ses chiens

En 2014 à la veille d’une rencontre contre les Bruins de Boston, le gardien de but avait fait l’annonce que ses deux chiens, Duke et Motty, s'étaient échappés du domicile des Price. 

Heureusement, un bon samaritain les a retrouvés à 40 minutes à pied de chez Carey Price alors que les deux chiens suivaient un joggeur qui faisait sa course du matin.

Price a remercié l’homme en question en lui offrant un bâton autographié. 

Capture d'écran

Quelques années plus tard, la femme de Carey, Angela Price, annoçait que Duke et Motty étaient malheureusement décédés après de nombreuses années de vie auprès de leurs maîtres. 

6. Carey Price, les armes à feux et Polytechnique

Samedi dernier, Price s’est prononcé contre un amendement au projet de loi C-21 du gouvernement fédéral qui imposerait davantage de contraintes aux propriétaires d’armes à feu.

Le numéro 31 a une nouvelle fois pris la parole sur les réseaux sociaux, au lendemain d’une journée mouvementée au cours de laquelle son équipe a dû tenter, avec plus ou moins de succès, de gérer le dossier épineux de Price et de ses opinions sur la possession d’armes de chasse. Or, l’athlète-vedette a en quelque sorte contredit l’organisation montréalaise.

«Mon cœur et mes prières vont vers les familles et les victimes de la fusillade de Polytechnique aujourd’hui, a-t-il écrit. Malgré une déclaration publiée précédemment, j’étais au courant de la tragédie. Je fais partie de la communauté montréalaise depuis 15 ans et je comprends le poids que cette journée représente dans la communauté.»

En boni: Angela Price et ses positions anti-vax

«J’ai l’impression que la majorité du temps, la question est bourrée de jugements. Tout ce que je vais dire, c’est que je respecte à 100% le droit de choisir ce que vous mettez dans votre corps et je ne soutiens aucunement l’obligation vaccinale», avait annoncé la femme de Carey en story Instagram en janvier dernier. 

Angela Price affirmait aussi être «ravie d’enfin avoir son immunité naturelle».

Sur les réseaux sociaux, plusieurs ont réagi à la publication, se demandant si la femme du gardien est antivaccin.

À la suite des réactions, Angela Price a précisé, toujours sur Instagram, qu'elle croyait que le vaccin était une bonne chose, et qu'il avait probablement sauvé la vie de son père l'année dernière, toujours sans préciser si elle était vaccinée ou pas.

De son côté, l'organisation du CH avait été forcée de réagir et avait confirmé sur Twitter que Carey Price, comme tous les joueurs du Canadiens, était vacciné.

-Avec les informations du JDM

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s