[Chronique] Pierre Harel organise un concert très spécial dans une piscine | Le Sac de chips
/harddrive

[Chronique] Pierre Harel organise un concert très spécial dans une piscine

Image principale de l'article Pierre Harel organise un concert très spécial

Je devais écrire une chronique à propos de Kurt Cobain et de l’anniversaire de son décès le cinq avril dernier, mais je ne l’ai pas fait tout de suite puisque cette initiative est passée sous celui de Michel Willie Lamothe, le 25 mars 2019. 

Auteur-compositeur-interprète, et génial bassiste fondateur d’Offenbach, mon ami Willie a aussi été membre des groupes Pénitents, et Gants Blancs, de la fin des années cinquante jusqu’à la fin des années soixante.  

Le 1er juin prochain, le groupe SOS, dont je suis le chanteur principal, tiendra un spectacle-bénéfice à La Cache, située dans les catacombes du Bain Mathieu (2115 Ontario Est, Montréal).

Les profits de ce spectacle serviront à financer une partie des frais de la célébration de Saint Gens du Pays, un autre spectacle qui se tiendra également dans cette ancienne piscine municipale convertie en salle à tout faire ce 24 juin 2019.    

Pour l’occasion, nous jouerons surtout des pièces du répertoire d’Offenbach, et quelques-unes de Corbeau et de Corbach, en plus de jammer avec des invités connus et d’autres, choisis parmi les populations d’Hochelaga et de Mercier.

Prière d’envoyer votre candidature à harelpierre@videotron.ca avant le 20 juin 2019. Nous tiendrons donc une ronde de qualification au Bain Mathieu lors d’une générale de la mi-juin dont la date reste à préciser.   

C'est ma fête!  

Chers amis, j’ai eu 75 ans hier le 8 mai 2019, et je vous remercie beaucoup de la centaine de courriels reçus pour souligner ce jour mémorable qui a vu ma naissance ainsi que la célébration de la fin de la dernière Grande Guerre en 1945.  

Souhaitons que nous fassions aussi la paix entre-nous, Canadiens-français québécois, afin de retrouver notre fierté d’être les premiers colonisateurs européens de ce Canada qui nous doit tout, et d’être la descendance de ces courageux explorateurs «Canayens» d’une immense Nouvelle-France couvrant presque toute l’Amérique du Nord, de l’océan Arctique au golfe du Mexique, et de l’Atlantique au Pacifique.   

«Bien sûr, le temps a passé», comme le disait ce Latin regrettant de courir après lui sans jamais le rattraper!  

Mais ce n’étaient là que mots d’ignorance de ce que l’avenir réserve aux humains et aux humaines, alors que déjà pointe à l’horizon du destin de l’espèce l’activation annoncée de cette capacité innée qu’a l’homo sapiens de plonger dans la piscine du temps, et puisque celui-ci est un fluide contenu par des forces gravitationnelles, de s’y livrer à de magnifiques arabesques, circonvolutions et culbutes, permettant d’échapper à la lourdeur temporelle en ne souffrant plus immodérément de la tristesse du vieillissement et de la mort.  

Et blablabli et blablabla, et patati et patata  

Je vous convie donc le premier juin prochain au Bain Mathieu pour un aperçu de ce que sera cette mémorable fête de la Saint-Jean-Baptiste 2019, alors que nous plongerons dans la piscine du temps pour y barboter parmi les chansons d’Offenbach, de Corbeau, et de Corbach.  

Comme le disait autrefois ce grand philosophe méconnu : «Faut pas mourir avant d’être mort».  

À betôt!

À lire aussi

Et encore plus